Dakar-Echo

La messe est dite pour le PDS

La messe est dite pour le PDS

LePDS devra se trouver un candidat autre que Karim Meissa Wade qui a été bouffé par l’appareil d’Etat.

Et si le Directeur de la formation et de la communication à la Direction générale des élections ignore si l’auteur de ces lignes est oui ou non sur les listes électorales, il peut nous dire sans sourciller que Karim Meissa Wade n’y figure pas.

Un acquis! Le candidat du PDS n’aurait pas participé à la dernière refonte du fichier électoral.

Un prétendant au trône de moins pour la présidentielle de février 2019 en attendant de savoir à quelle sauce sera bouffé Khalifa Sall, devenu un otage du régime si bien que la presse internationale s’intéresse à son cas.

Ce qui n’a pas eu l’heur de plaire à des Zorro qui ont trempé leur plume dans du fiel pour dire tout le mal qu’ils pensent de cette vilaine presse internationale qui se gausse de notre démocratie si avachie sous Macky Sall.

Pour ces plumes, tout est rose et la démocratie y est d’une grande exemplarité. Les détracteurs du chef exilés ou en prison, une simple vue de l’esprit d’une presse qui ne connait rien des réalités de notre pays.

Bref, pour ces anciens snipers devenus de fervents supporteurs du régime, tout est nickel dans ce pays des paradoxes.

Allez, circulez, y a rien à dire ou écrire ! Sauf que dans ce pays de Cocagne que l’on nous peint comme l’Eden avec son taux de croissance qui fait b…et où des nuits de l’émergence sont célébrées à coup de dizaines de millions, le peuple de miséreux a faim et soif. Le liquide précieux se faisant tant désirer.

Pas de doute, l’émergence est à nos portes.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire