Dakar-Echo

La mémoire d’Addi Bâ, sauvée de l’oubli

addi-baLe festival cinématographique Visions d’Afrique, qui s’est achevé le 21 octobre à Marennes, est souvent l’occasion de revisiter l’histoire par le biais des ciné-conférences, telle celle animée par le journaliste et auteur vosgien Étienne Guillermond à l’Eldorado de Saint-Pierre-d’Oléron, vendredi 17 octobre, à 20 h 30.

On pense tout connaître de la Résistance, à la veille du 70e anniversaire de la Libération, mais celle-ci semble encore recéler bien des secrets que s’efforcent de dissiper des chercheurs, qui traquent les épisodes méconnus de l’histoire.ADDI-BÂ3

Étienne Guillermond est de ceux-là. Il a reçu en héritage familial le souvenir d’Addi Bâ, Sénégalais, engagé volontaire en 1940, de la première heure de la Résistance vogienne, le payant de sa vie en 1943, officiellement médaillé et honoré pour son sacrifice avant de tomber quasiment dans l’oubli.

Deux patries

Petit garçon, l’auteur avait souvent entendu parler dans son village de ce chef de réseau atypique. Et pour cause, on ne devait pas rencontrer beaucoup de ressortissants de l’Empire français hors des villes à cette époque.

Un chef très actif dans la lutte contre l’occupant et qui avait fondé le premier maquis local avec Marcel Arburger, une autre figure locale, et noué des liens étroits avec les paysans du terroir.

Habité par cette histoire

Il avait même pu voir les photos et souvenirs que divers témoins de l’époque avaient conservés et qui permettaient de retracer la vie de ce jeune homme peul, venu à l’adolescence de Guinée jusqu’en France, et qui en avait fait sa seconde patrie sans oublier ses origines.

addi_panoAinsi, un vieux coran conservé dans la bibliothèque familiale qui contenait un dessin représentant l’ancien tirailleur sénégalais. Sans doute est-ce le point de départ de cette quête émouvante, parfaitement restituée par le conférencier, totalement habité par son sujet.

Un débat très animé a suivi cette évocation, qui a également été présentée dans le cadre du programme jeune public, aux côtés du documentaire consacré à la « Force noire ».

C. P.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire