Dakar-Echo

La marine nationale mauritanienne vient au secours de 125 ressortissants sénégalais menacés de soif en pleine mer

La marine nationale mauritanienne vient au secours de 125 ressortissants sénégalais menacés de soif en pleine mer

La marine nationale mauritanienne est parvenue, dimanche matin, à sauver la vie de 125 ressortissants sénégalais qui allaient mourir de soif, en pleine mer, dans les eaux territoriales mauritaniennes.

Il s’agit d’un groupe de migrants à bord d’une embarcation fragile et sans eau depuis deux jours qui essayait d’entrer en Espagne. Le groupe de migrants comprend sept femmes et plusieurs enfants mineurs.

L’embarcation transportant les migrants, qui s’est égaré il y a deux jours, a quitté la localité de M’Bour au Sénégal il y a dix jours à destination de l’Espagne.

Les personnes à bord ont passé deux jours sans provision en eau et sans alimentation avant d’être secouru par la marine mauritanienne à la hauteur de l’arrondissement de N’Diago.

Le commandant du bateau, lieutenant-colonel El Hacène Ahmed Reidah a indiqué qu’il était en mission de routine quand il a été surpris par les appels au secours du groupe de migrants.

Après une brève liaison avec le commandement, l’ordre était donné de venir rapidement au secours de ces personnes en difficulté et les migrants étaient servis et assistés avant d’être conduit au port autonome de Nouakchott.

Le groupe de migrants a été accueilli à son arrivée au port par les ministres de l’intérieur et de la décentralisation et de la santé respectivement MM. Ahmedou Ould Abdellah et Kane Boubacar.

Sur place, ils ont eu droit aux soins médicaux nécessaires et de couvertures avant d’être transportés cette fois-ci au centre d’accueil des étrangers en infraction dans la capitale pour se rassurer de leur nationalité avant leur rapatriement à leur pays d’origine.

Le directeur de la surveillance territoriale, le commissaire principal El Ghacème Sidi Mohamed a confié à l’AMI que la stratégie nationale a apporté ses fruits à plus d’un titre car aucun cas de migration à partir du territoire mauritanien n’a été enregistré depuis 2015 en dépit des nombreuses tentatives qui ont été toutes vouées à l’échec grâce à la vigilance des forces de sécurité.

Il a ajouté que le présent cas intervient après une tentative au cours de ce mois portant sur l’arrestation d’une vague de 55 migrants à Nouadhibou et une autre sur 132 personnes au cours de l’année dernière.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire