Dakar-Echo

La CREI, une équation !

La CREI, une équation !

Les députés se sont interrogés sur l’utilité d’allouer des crédits à une institution non fonctionnelle comme la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). C’était lors des travaux de commission.

En réponse, indique le rapport des activités des travaux, le ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, qui avait pris la parole à la suite du Garde des sceaux, ministre de la Justice, a dit que « la CREI est une juridiction spéciale prévue par la législation sénégalaise et doit nécessairement avoir du crédit.

Ainsi dans le projet de loi de finance initiale (Plfi )2021 cette institution bénéficie d’un montant de 766.000.000 FCFA pour le fonctionnement et de 200.000.000 FCA pour les dépenses de transfert ».

Le Garde des sceaux, ministre de la Justice répondant à une interrogation des journalistes sur la question soutient : « jusqu’à preuve du contraire, la CREI fait partie des institutions de la justice. La CREI n’est pas une création du président Macky Sall. Elle a été mise en place depuis le président Abdou Diouf. Elle est partie intégrante des institutions judiciaires au Sénégal.

Contrairement à ce qui est dit, elle fonctionne. La CREI dispose d’un procureur spécial, des adjoints, il y a un juge d’instruction, une chambre. Elle fonctionne. Elle ne fait pas de bruits. Pas plus tard qu’il y a 15 jours, j’ai reçu une notification de la décision de son procureur ».

Les députés Toussaint Manga et Mamadou Diop Decroix ont demandé pour leur part un bilan de cette institution qui n’avait d’objectif que la condamnation de Karim Wade, disent-ils.

Fatou NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire