Dakar-Echo

La colère et la peur s’installent à Dakar suite au manque d’eau

La colère et la peur s’installent à Dakar suite au manque d’eau

La colère et le désarroi les mots les mieux partagés actuellement à Dakar. En effet, les populations des quartiers de Dakar et de la banlieue n’en peuvent plus des coupures d’eau qui durent depuis plusieurs semaines sans aucune visibilité de la date de fin.

Pas une goutte d’eau depuis plusieurs mois ne coule des robinets. Des milliers de sénégalais se retrouvent quotidiennement privés d’eau et doivent trouver toutes sortes de subterfuges pour obtenir quelques litres d’eau potable.

Le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye promet régulièrement depuis des mois, la fin des coupures d’eau avec la construction de nouveaux forages. Il n’en est rien. 

La SDE est aux abonnés absents avec des factures de plus en plus élevées alors que l’eau ne coule plus depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Dans Dakar et sa banlieue, des bouteilles et des bassines sont visibles un peu partout, des camions citernes stationnés aux quatre coins des rues pour ravitailler les populations qui vivent entre la peur de ne pas savoir quand cela va se terminer et la peur de ne pas avoir de l’eau.

Pour Alassane NDIAYE, que nous avons interrogé « le problème ce n’est même pas que l’eau se fait rare, c’est qu’il n’y en a pas pas du tout et nos maigres ressources ne nous permettent pas d’acheter des bouteilles d’eau minérale ». « C’est de plus en plus insupportable, sans compter toutes les maladies que cela va engendrer » se plaint Alassane NDIAYE

Ce manque d’eau s’apparente à un manque de considération envers la population pour certains car ils s’acquittent de leurs factures auprès de la SDE, à défaut, les compteurs sont tout simplement retirés sans sommation pour un service inexistant.

Au-delà du déficit de production, la qualité de l’eau est régulièrement mise en cause avec une eau jaunâtre voire noirâtre. Pour Alassane NDIAYE, les autorités doivent rapidement rectifier le tir au risque d’être sanctionnées lourdement dans les urnes. La situation a dépassé la zone d’alarme et il est vraiment grand temps que les autorités prennent leurs responsabilités plaide Mr NDIAYE.

Le premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionne quant à lui promet la fin du calvaire pour le …20 juillet 

Sur les réseaux sociaux, les internautes se lâchent et tirent à boulets rouges sur le gouvernement. Fary NDAO fait dans la dérision.

Pour Idrissa Fall Cissé, le président Macky Sall se glorifie de l’or noir mais peine à nous livrer l’or bleu. J’espère que l’exploitation du premier ne nous trouvera pas dans ‘l’eau’ delà par déshydratation. ???? ???? ????

Djibril Bocoum demande au président de la république de prendre ses responsabilités et de « virer » son ministre de l’Hydraulique. L’eau est devenue une denrée excessivement rare à Dakar. Nous ne l’obtenons que par intermittence dans certains quartiers. »

Lo Ma Cire alias Kébétueuse « se demande si les sénégalais se rendent compte qu’à Dakar, capitale de l’émergence la majorité des quartiers n’a pas d’eau en 2018 svp ? Mais bon Alhamdoulilah Mame Mbéé Niang est toujours ministre dans ce pays de droit. Donc c’est pas méchant ! »

Seydi Gassama demande au gouvernement de prendre des mesures d’urgence

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire