Dakar-Echo

La chaîne CNN retirée de l’antenne au Nicaragua pour cause de «souveraineté nationale»

La chaîne CNN retirée de l’antenne au Nicaragua pour cause de «souveraineté nationale»

Le gouvernement nicaraguayen a invoqué vendredi 23 septembre une «atteinte à la souveraineté nationale» pour justifier le retrait de l’antenne dans la nuit de mercredi à jeudi des émissions en espagnol de la chaîne d’information en continu CNN.

Les autorités nicaraguayennes ont «constaté que le contenu transmis par la chaîne CNN en espagnol» était contraire au respect de la souveraineté nationale garanti par la Constitution, a fait valoir Rosario Murillo, vice-présidente et porte-parole du gouvernement.

En conséquence, il «a été ordonné de retirer immédiatement cette chaîne de la grille des chaînes autorisées», a déclaré Rosario Murillo à des médias officiels.

Jeudi dernier, CNN avait dénoncé le retrait des ondes de ses émissions en espagnol au Nicaragua après 25 ans de présence. La chaîne avait montré le moment de l’interruption de ses émissions, au cours de la retransmission du discours du président ukrainien Volodymyr Zelensky adressé à l’Assemblée générale de l’ONU réunie à New York.

La Constitution stipule que «l’indépendance, la souveraineté et l’autodétermination sont des droits imprescriptibles du peuple nicaraguayen», a déclaré Rosario Murillo, l’épouse du président Daniel Ortega.

«Le droit d’informer est une responsabilité sociale et doit être exercé en respectant strictement les principes constitutionnels», a-t-elle ajouté. En outre, a-t-elle souligné, la loi réprime «tout acte d’ingérence étrangère». La décision de retirer des ondes les émissions de la chaîne «ingérante» CNN se justifie par des «raisons objectives de défense imprescriptible de la souveraineté», a insisté la vice-présidente nicaraguayenne.

Plus d’une trentaine de médias fermés
La chaîne CNN en espagnol, propriété du groupe Warner Bros, a assuré qu’elle continuera d’informer les Nicaraguayens grâce à son site Internet. Plus d’une trentaine de médias de presse écrite, radiophoniques ou télévisés ont été fermés depuis un an par les autorités nicaraguayennes, selon l’organisation de défense de la liberté de la presse Voces del Sur (Voix du sud).

Parmi ceux-ci figurent notamment la chaîne de télévision de la Conférence épiscopale du Nicaragua, ainsi qu’au moins sept autres médias catholiques dans un contexte de tensions croissantes entre l’Église catholique et le pouvoir.

Articles similaires

Laisser un commentaire