Dakar-Echo

La Banque Centrale autorisée à actionner la planche à billets

La Banque Centrale autorisée à actionner la planche à billets

Le Sénat du Liberia a donné ce lundi son feu vert à la production de nouveau billets de banque afin de mettre fin à une pénurie récurrente de liquidités dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

La Banque centrale du Liberia (CBL) va pouvoir passer une commande pour un montant total de 48,7 milliards de dollars libérien (281 millions de dollars, 235 millions d’euros) et retirer les anciennes coupures en circulation.

Les banques centrales du monde entier ont le monopole de la production des billets de banque mais en sous-traitent souvent l’impression à des entreprises privées. Ces opérations généralement banales sont un sujet sensible au Liberia, où opposition et proches du pouvoir se sont accusés mutuellement ces dernières années d’en profiter pour procéder à des détournements.

Perte de valeur de la monnaie
Au Liberia, le dollar américain a également cours légal et la monnaie locale a perdu une grande partie de sa valeur ces dernières années. Dans la rue, les Libériens se plaignent régulièrement des difficultés à trouver des billets de banque en monnaie locale, en raison de la forte demande, du manque de distributeurs automatiques et de la circulation de monnaie étrangère.

Le président George Weah, au pouvoir depuis trois ans, avait demandé en janvier au Parlement d’autoriser l’impression de nouveaux billets. La Chambre des députés l’a fait jeudi dernier et le Sénat lundi.

L’idée d’introduire de nouveaux billets d’une valeur de 1.000 dollars libériens (4,8 euros) a finalement été abandonné, le plus gros billet restant celui de 500 dollars libériens (2,4 euros). En revanche, les billets de cinq et 10 dollars libériens seront remplacés par des pièces.

Laisser un commentaire