Dakar-Echo

La 5e édition du grand Magal de Niakhale (Thilmakha)aura lieu le 15 mars

La 5e édition du grand Magal de Niakhale (Thilmakha)aura lieu le 15 mars

La cinquième édition du Grand Magal de Niakhale, Keur Madiama Sylla, un village situé dans le département de Mékhé entre Niakhène et la commune de Thilmakha aura lieu le 15 mars 2019.

Initié par la famille de feu Madiama Guèye et perpétué par ses enfants, ce grand Magal attire depuis cinq années des fidèles de plus en plus nombreux venus de tout le Sénégal, de la sous-région et d’Europe.

Les habitants de ce village enclavé de 300 âmes manquent de tout. En effet, le village n’a pas d’électricité, pas d’eau potable, pas de poste de santé, des toilettes publiques porteuses de toutes sortes de pathologie…

Un des porte-parole de la famille et chargé de l’organisation de ce grand Magal, Ndiogou Guèye, que nous avons contactés lance un appel aux autorités étatiques ainsi qu’aux ONG nationales et internationales. « Nous lançons un appel de soutien à l’état et aux organisations non gouvernementales. Nous avons besoin de tout dans ce village puisque nous n’avons rien, pas de forage, pas de centre de santé, nous n’avons même pas de route en latérite encore moins de route goudronnée, nous ne faisons pas partie du PUDC, nous nous sentons être des sénégalais entièrement à part, car totalement oubliés. Nous attendons des autorités administratives qu’elles répondent favorablement aux attentes du comité d’organisation que sont l’eau, l’électricité, la sécurité, le bitumage des routes etc.. »

Ndiogou Guèye de poursuivre « Sans compter que, comme chaque année depuis cinq ans, nous offrons gratuitement des consultations médicales à la population. Le temps d’un week-end, l’équipe médicale consulte gratuitement sur place et à domicile pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer surtout les personnes âgées ou malades. L’année dernière différentes pathologies ont été décelées chez les patients telles que : diabète, arthrose, hypertension artérielle, prostates… »

Les organisateurs lancent un appel aux bonnes volontés et toutes les aides sont les bienvenues d’où qu’elles viennent. Les habitants ont déjà exposés leurs doléances, à savoir du matériel pour faire des activités de maraîchage, des pompes pour les puits afin de garder encore le peu d’habitants qui reste encore dans ce village, sinon, disent-ils, les habitants vont venir encore grossir le rang des réfugiés économiques de la capitale sénégalaise. 

Les organisateurs en profitent pour convier tous les musulmans, toutes confréries et obédiences confondues à la 5ème édition considérant que tous les musulmans constituent une seule et même famille.

Articles similaires

Laisser un commentaire