Dakar-Echo

Korean Air : la fille du PDG démissionne pour des… cacahuètes

korean_air_545655Vice-présidente de Korean Air, Cho Hyun-ah avait retardé le décollage d’un avion de la compagnie car elle n’était pas satisfaite de l’attitude d’une hôtesse. Cette dernière n’avait pas suivi les règles de la compagnie aérienne pour lui présenter sa boisson et un paquet de cacahuètes et de noix de macadamia.

Cho Hyun-ah, la vice-présidente de Korean Air qui est aussi la fille aînée du PDG de la compagnie aérienne sud-coréenne a, selon l’agence de presse coréenne Yonhap, annoncé ce mardi qu’elle allait démissionner de ses fonctions. Une décision qui constitue une nouvelle péripétie dans le feuilleton qui fascine la Corée du Sud depuis lundi .

Et pour cause, cette démission fait suite à une histoire rocambolesque qui qui s’est déroulée en fin de semaine dernière. . Ayant pris place en première classe à bord de l’appareil de la compagnie qui assure la liaison entre New-York et séoul, Cho Hyun-ah (que les coréens, qui comme c’est souvent le cas en Asie, occidentalisent son nom et l’appellent également Heather Cho), s’est emportée, avant même le décollage, contre une hôtesse qui venait de lui apporter avec sa boisson un paquet de cacahuètes et de noix de macadamia.

Selon des responsables de Korean Air, l’hôtesse n’avait pas demandé à Cho si elle souhaitait un paquet de cacahuètes et, lorsqu’elle lui en avait offert un, celui-ci n’avait pas été présenté sur une assiette comme le requiert le règlement interne.

20 minutes de retard
Expliquant que l’hôtesse avait enfreint les codes du groupe en ne présentant pas les noix sur une assiette, la jeune dirigeante a exigé que le chef de cabine vienne lui présenter sur le champ le manuel récapitulant les procédures en première classe.

Agacée par ses réponses, la responsable a exigé que le chef de cabine soit immédiatement débarqué de l’avion qui avait pourtant déjà quitté le terminal. La manœuvre aura entraîné un retard d’une vingtaine de minutes pour les 250 passagers du vol KE086.

Dans un premier temps Korean Air a tenté d’expliquer, dans la soirée de lundi que Cho Hyun-ah était en droit, en tant que responsable de la compagnie, d’inspecter la qualité des services proposés à bord des appareils, et que c’était le commandant de bord et non la vice-présidente qui avait demandé le débarquement de la chef de cabine.

Une explication qui a irrité le syndicat des pilotes de Korean Air qui a, dans un communiqué publié avant l’annonce de la démission, accusé l’entreprise de couvrir Cho Hyun-ah . «Il vaut mieux que la direction accepte la responsabilité (de l’incident) et s’excuse formellement», avait dit le syndicat.

Le père s’excuse et revient d’un voyage en France
Ce mardi c’est Cho Yang-ho, le PGD de Korean Air lui même, qui s’était excusé, balayant ainsi les explication données la veille. «La vice-présidente Cho Hyun-ah a agi en cadre (de l’entreprise) quand l’incident s’est produit. Toutefois, je m’excuse sincèrement pour les inconvénients causés aux passagers», a déclaré le PDG de 65 ans, qui a ajouté que l’incident fera l’objet d’une enquête approfondie et que les mesures nécessaires seront prises.

Selon l’agence de presse coréenne Yonhap, le patron de la compagnie qui est revenu ce mardi d’un voyage d’affaires en France aurait tenu une réunion des principaux responsables de la compagnie aérienne dès son arrivée à l’aéroport international d’Incheon, à Séoul. C’est dans le cadre de cette réunion qu’il aurait accepté la démission de sa fille.

Cho Hyun-ah conservera toutefois un titre honorifique de vice-présidente au sein de la compagnie aérienne, a déclaré par la suite un porte-parole de Korean Air, sans expliquer cependant quel pourrait être son futur rôle au sein de l’entreprise.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire