Dakar-Echo

Khalifa Sall divise les journalistes

Khalifa Sall divise les journalistes

Si prompts à nous raconter les moindres faits et gestes du Palais, ou les moindres déplacements du Chef de l’État, pourquoi cette fois, des journalistes éprouvent-ils beaucoup de mal à nous parler du ressentiment grandissant des Sénégalais face à l’affaire « Khalifa Sall » qui semble dégager des relents d’injustice ?

Les deux poids – deux mesures traditionnelles? Pourtant le sujet est d’actualité. Et s’il y a des journaux comme « Rewmi Quotidien » qui se contentent de traiter les faits sans interférer dans les enquêtes ouvertes ou en cours, il y a malheureusement à côté, des journaux qu’on croyait plus libres, plus indépendants, plus pros, mais qui, à la lumière du jour, ont montré leur vrai jour.

Ces donneurs de leçons réguliers ont-ils avalé leur pipe ? En tout cas, bouffant souvent à la table du Prince, certains d’entre eux se crurent au moins nobles, pour s’interdire la moindre ligne dans cette affaire qui fait cabrer les Sénégalais tant elle dégage des relents d’iniquité.

Mais ces grands journalistes qui se taisent comme des carpes aujourd’hui, savent-ils seulement que c’est dans ces moments cruciaux qu’ils doivent, au contraire, jouer leur partition dans une nébuleuse du genre, pour porter l’information à des populations souvent désabusées et parfois mal informées ?

Savent-ils que jadis, tout ce qu’ils disaient était bu jusqu’à la lie, considéré parole d’évangile, et que maintenant, leur crédibilité surfe au même niveau que celle de la RTS ?

Non. Même si Khalifa Sall et sa mairie n’ont jamais été utiles à la presse sénégalaise, la presse « muette » ne doit pas mesurer l’ampleur des dégâts. Reprenez-vous chers confrères ! Vous êtes en train de sombrer, alors qu’hier vous brilliez comme un soleil du Nil.

Cébé avec Rewmi

dakarecho@gmail.com'

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire