Dakar-Echo

Justifications

Justifications

Mais qu’ont-ils donc à se justifier ? Ils envahissent les médias, sortent des documents produits par leurs plus sérieux experts.

Tout cela pour asseoir la preuve de leur belle victoire que leurs opposants peinent à reconnaitre. Suprême déshonneur, ces derniers refusent même de les féliciter.

A votre avis, pourquoi ? Bien évidemment, cette non-reconnaissance de la victoire de leur candidat, ça crée des frustrations.

Ils sont comme de pauvres mômes pris en faute ou à l’instar d’un bachelier qui, plutôt que de célébrer sa réussite, se met à justifier son admission.

Conscient qu’il a triché et ne pouvant pas soutenir les regards inquisiteurs de ses camarades qui le narguent, il lui faut bien donner la preuve de ses aptitudes intellectuelles.

C’est de bonne guerre. Mais les voilà, alors que leur élu n’a même pas encore prêté serment, qui lui donnent de bien mauvaises idées.

C’est d’abord son tailleur constitutionnel qui lui ouvre des boulevards plutôt que de les fermer. Des esprits tordus s’y sont engouffrés pour lui tailler des habits d’un troisième mandat.

C’est à croire qu’ils n’ont pas les yeux braqués sur l’Algérie. On verra ce que ça va donner. Et ceux qui pensent que le pays se remettra au travail peuvent bien déchanter.

Les esprits sont partout déjà braqués sur le mois de décembre pour les Locales. D’ici à cette date, on comptera des éclopés. Charmant pays, on vous dit.

Surtout que le vieillard, qui tient à son fauteuil, a les yeux braqués sur ses ennemis invisibles voulant le renvoyer à la retraite avec l’idée agitée d’élections législatives anticipées.

Articles similaires

Laisser un commentaire