Dakar-Echo

Japon – Sénégal : un match qui vaut de l’or

Japon – Sénégal : un match qui vaut de l’or

Le Japon et le Sénégal s’affrontent dans une rencontre décisive pour le groupe H de cette Coupe du monde 2018. Aliou Cissé, capitaine héroïque « des Lions de la Teranga » en 2002 et maintenant sélectionneur de l’équipe nationale, a l’occasion d’écrire un peu plus sa légende. En cas de victoire, les Sénégalais seraient en ballottage favorable pour accéder aux huitièmes de finale. Suivez la rencontre en direct à partir de 17 h.

Le Sénégal qui a parfaitement débuté sa Coupe du monde en dominant la Pologne affronte le Japon à 17 h dans un match décisif dans la course aux huitièmes. En effet, les Japonais ont eux aussi réussi leur entrée en matière avec une victoire sur la Colombie réduite à 10 après trois minutes de jeu. Le vainqueur de cette rencontre prendra une belle option sur la qualification. Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal, connaît déjà la saveur des matches à élimination directe après son épopée avec « les Lions de la Teranga » en 2002.

« L’Afrique regorge d’entraîneurs de qualité »
La question est sortie de la bouche d’un confrère anglais, à la veille de l’entrée en lice du Sénégal dans la compétition : « Que représente pour vous le fait d’être le seul sélectionneur noir de la Coupe du monde ? »

Sans sourciller, Aliou Cissé, 42 ans, a planté son regard intense dans celui de son interlocuteur et a fait cette première mise au point : « Ces discussions, ces débats me gênent. Le foot est universel et la couleur de peau a peu d’importance. » Puis l’ancien défenseur et milieu du PSG, de Montpellier et Sedan a glissé un nouveau message : « C’est quand même bien de le constater, ça montre que l’Afrique regorge d’entraîneurs de qualité, une nouvelle génération qui a envie de se faire sa place dans le foot mondial. »

Aucune défaite en 29 matches
C’est ça, la patte Aliou Cissé : rigueur, esprit de corps et une détermination bien au-dessus de la moyenne. « C’est exactement ce qu’il nous transmet au quotidien, en plus de son expérience et sa sérénité, relève Kalidou Koulibaly, interrogé après le match sur la question. Depuis qu’il est arrivé en 2015 (aucune défaite en 29 rencontres, mais une élimination aux tirs au but contre le Cameroun à la CAN 2017), on forme une famille. Aliou est un patriote, qui vit pour son pays. »

Arnaud HUCHET

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire