Dakar-Echo

Infrastructures: le projet fou de la Chine pour l’Afrique

Infrastructures: le projet fou de la Chine pour l’Afrique

ChinafriqueLa Chine se promet de sortir l’Afrique de son enclavement en reliant les différentes capitales du continent par routes, train à grande vitesse et liaisons aériennes.

L’Union africaine vient de signer le mémorandum pour la réalisation du projet.

Parce qu’elle est peut-être la dernière puissance à s’être développée, la Chine est la seule qui a des ambitions folles pour le continent africain. Elle vient de signer avec l’Union Africaine un mémorandum pour relier les 54 capitales du continent aussi bien par voie routière, train à grande vitesse et desserte aérienne.

L’accord vient d’être signé ce 27 janvier 2015 à Addis Abeba, au siège de l’UA, par Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’UA et Zhang Ming, vice-ministre des Affaires étrangères chinois.

L’accord final devrait également inclure un volet industrialisation, puisque beaucoup de pays aspirent à accueillir les installations fournissant le matériel pour la réalisation d’un tel projet. Cela devrait néanmoins prendre plusieurs années avant qu’un tel projet ne soit entièrement réalisé. L’UA l’a mis sur un programme qui s’étale jusqu’en 2063 et qui vise à bâtir une Afrique émergente.

Peu de liaisons existantes
L’idée de ce projet complétement dément est venue du premier ministre chinois, Li Keqiang. Lors de sa tournée en mars 2014, il avait affirmé qu’il «rêve de voir toutes les capitales africaines interconnectées grâce à des trains à grande vitesse afin de renforcer l’intégration régionale et le développement

Aujourd’hui certaines capitales africaines sont déjà connectées ou sont sur le point de l’être. Mais les infrastructures restent très faibles.

Par exemple, Rabat est déjà liée à Dakar et Nouakchott par la route. Bamako et Dakar le sont également par voie ferrée. En Afrique de l’Est, Kigala, Kampala, Nairobi et Mombassa ont un projet ferroviaire qui sera opérationnel dès 2018. Mais, ce type de liaison reste encore anecdotique.

Par Ndiaye Mar Bassine avec le360.ma

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire