Dakar-Echo

Idrissa Seck: Macky Sall a vicié la démocratie et violé la Constitution

Idrissa Seck: Macky Sall a vicié la démocratie et violé la Constitution

Le président du parti Rewmi a mis à profit sa visite à Pikine pour descendre en flammes le président Macky Sall. Pour Idrissa Seck, c’est une honte pour le président Macky Sall et son régime de rester à polémiquer sur la décision de la CEDEAO remise à l’endroit du pouvoir en place.

Selon le leader de Rewmi, ils doivent s’exécuter au lieu de verser dans la polémique. N’étant pas un spécialiste, Idrissa Seck soutient que même un étudiant de première année de la faculté des sciences juridiques et politiques sait lors qu’il y a vice de procédure dans une affaire pénale, l’affaire est nulle.

A l’en croire, le régime qui avait nié l’immunité parlementaire a été condamné par la Cour de la CEDEAO. Le président du Conseil départemental de Thiès, espère toutefois que les magistrats auront le sursaut pour dire le droit.

Ne quittons pas l’ancien Premier ministre, qui a présenté ses condoléances à des responsables de Rewmi qui ont perdu des proches à Pikine.

Sur la radiation de Karim Wade du fichier électoral, M. Seck parle de violation des textes. Il charge encore le président Macky Sall en soutenant qu’il a vicié la démocratie et violé la Constitution.

Aujourd’hui, dit-il, le président Sall ne mérite pas d’être à la place qu’il occupe. Après les présentations de condoléances, Idrissa Seck s’est tapé une promenade. Il a effectué des visites de proximité aux populations de la zone.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire