Dakar-Echo

Hypocrisie sénégalaise

Hypocrisie sénégalaise

Tout autant que j’aime ce doux pays, il m’arrive de l’exécrer jusqu’à la répugnance.

La faute à cette belle hypocrisie bien sénégalaise. Le Sénégal, un pays de musulmans ? Mon œil ! Les mœurs solides ?

Allons ! On y consomme autant de boissons alcoolisées que dans les pays aux mœurs dissolues. C’est également dans ce charmant pays que se recrutent les plus grands ivrognes.

La viande de Gabrielle, entendez par là celle du porc, n’en parlons pas puisqu’on en consomme des quantités industrielles.

On y fornique avec les femmes d’autrui pendant que ces mêmes femmes s’envoient en l’air allègrement avec d’autres mecs dont des religieux, délaissant leurs malheureux époux.

Des maitres coraniques violent et sodomisent leurs talibés. Et leurs talibées ! Les sites les plus visités restent ceux qui proposent des pornos.

Et si on se mettait à localiser tous les internautes qui fréquentent des sites pornos, des turbans seraient défaits assurément.

De bonnes dames de cette bonne société s’enfermant pour ne zieuter que ces films pour mieux combler l’absence de leurs époux.

Il se passe également d’autres joyeusetés que tout le monde connait ou feint de de ne pas voir. Et malgré tout, y en a qui veulent nous rendre cette bonne société immaculée en ne se focalisant que sur le petit écran.

Pour une opération de salubrité, si on veut vraiment en finir avec nos mœurs dissolues, il faudrait alors fermer tous ces bars qui pullulent, brûler tous ces hôtels et auberges, se couper définitivement du monde pour ne regarder que des productions sénégalaises sans aucune scène sensuelle et protéger nos mœurs si élastiques dont on tente de nous faire croire qu’elles sont bonnes alors qu’elles ne l’ont jamais été.

Juste qu’aujourd’hui, avec les réseaux sociaux et autres chaines de télés à la production improductive, il y a assez d’aboyeurs qui se prennent pour des dévots, alors qu’il n’y a pas plus canailles qu’eux.

Cette belle hypocrisie sénégalaise ! Et y a pas plus dangereux pour nos mœurs que ceux qui épousent, font des enfants et divorcent avant même la naissance de l’enfant.

Ceux qui s’adonnent à ces pratiques, Jamra les connaît mais n’osera jamais les dénoncer. Ça, également, participe à la dégradation de nos semblants de bonnes mœurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire