Dakar-Echo

Humaniste Strasbourg offre du matériel médical au centre hospitalier régional de Tambacounda

Humaniste Strasbourg offre du matériel médical au centre hospitalier régional de Tambacounda

Humaniste Strasbourg a offert un important don de matériel médical au centre hospitalier régional de Tambacounda, en particulier pour les handicapés.

Le village SOS et le Centre d’enseignement technique de formation (Cretef) ont, eux aussi, reçu leur lot d’une valeur de 30 000 euros, soit plus de 19,5 millions de FCfa.

Ce partenariat a commencé en 1998 grâce à Anne-Marie Levrettons, institutrice coopérant à Dakar. Grâce à elle, le contact a été noué avec la mairie de Bondy qui est une commune française située dans la banlieue nord-est de Paris, à 8 km de la Porte de Pantin, dans le département de la Seine-Saint-Denis en région Île-de-France.

Les premières actions ont porté sur le don d’un important matériel informatique à la mairie de Tambacounda, aux collèges et au lycée Mame Cheikh Mbaye, souligne Tidiane Sidibé, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des organisations paysannes. « Il y a eu ensuite deux bus deux ans plus tard, puis la bibliothèque de l’école Bounama Kanté a été équipée.

Ensuite le frère aîné de Marie, Jean Paul a pris le relais avec les handicapés de Normandie, les utilitaires et les humanistes. Ensuite, soutient M. Sidibé, la priorité a été donnée aux victimes de la crise en Casamance. Puis la Mauritanie a eu les faveurs des actions de l’organisation française. A présent, l’organisation est revenue à Tambacounda et en Guinée.

Pour Steinecker Michel, responsable du convoi Sénégal-Guinée 2018 et coprésident de l’organisation Humaniste, « l’accent a été mis sur le matériel paramédical, des lits et matelas pour faciliter l’accès aux soins aux handicapés.

Le centre hospitalier régional de Tambacounda a reçu plusieurs dizaines de lits médicalisés, des déambulateurs, des fauteuils roulants, des chaises percées, des fauteuils conforts ou encore des appareils de rééducation, entre autres matériels.

Pour Ndongo Diagne Sow, responsable du centre d’appareillage du centre hospitalier régional et intermédiaire entre l’hôpital et l’association, « tous les services de l’hôpital avait exprimé leurs besoins en plus du village Sos et du centre de formation technique (Cretef) ».

Pape Demba SIDIBE

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire