Dakar-Echo

Hommage magistral de Macky Sall à Cheikh Tidiane Diakhaté

macky_morgue_diakhateCheikh Tidiane Diakhaté a été inhumé samedi à Tambacounda. Mais à la levée du corps, le président du Conseil constitutionnel a eu droit à un hommage appuyé du président de la République, de ses collègues et de sa famille.

La Nation sénégalaise a rendu hommage au président du Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Diakhaté, décédé jeudi à Dakar. A la levée du corps à l’hôpital Principal, samedi, les témoignages ont été nombreux pour saluer la mémoire du juge.

Le chef de l’Etat, qui était présent, a déclaré : «Nous avons perdu un magistrat émérite, un serviteur de l’Etat. Il était chargé de dire et d’interpréter. Au nom de l’Etat et de la Nation, c’est avec émotion et tristesse que je rends un hommage mérité au juge Cheikh Tidiane Diakhaté, par sa noble et riche carrière au service de la loi et l’Etat de droit.

Il est l’une des grandes figures qui ont marqué l’histoire du pouvoir judicaire. Je joins mes prières aux vôtres pour que Dieu, dans sa miséricorde, accorde sa gratitude au défunt et l’accueille en son paradis.»

Et Macky Sall d’insister sur les valeurs qui faisaient la force du défunt juge. «Au-delà de la distance qu’imposent la séparation des pouvoirs et les servitudes institutionnelles, Cheikh Tidiane Diakhaté était d’une grande générosité, d’une grande sagesse et d’une grande bonté.

Ses conseils sur la marche de l’Etat étaient toujours fondés sur l’objectivité. Je garderai de lui le souvenir d’un magistrat aguerri et des qualités humaines si nécessaires au contrat qui nous lie les uns aux autres», a-t-il ajouté.

Pour le vice-président du Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Diakhaté était un fédérateur avisé. «Il a su mettre en perspective la diversité de notre vie pour asseoir la dynamique et la stabilité de l’institution.

Nous, membres et personnel du Conseil constitutionnel, avons à son égard un devoir de légitime reconnaissance pour ce qu’il a pu faire avec nous, pour nous, pour la réalisation de notre mission commune. Aujourd’hui, nous prions pour le repos de son âme», a soutenu Isaac Yankhoba Ndiaye.

Ce dernier a rappelé que pendant 40 ans, sans discontinuité, le président Cheikh Tidiane Diakhaté a toujours servi la justice «avec la foi». «Il a géré avec souplesse, en toute conscience, les lourdes responsabilités qui lui ont été confiées», a-t-il témoigné.

Cheikh Tidiane Diakhaté repose désormais au cimetière musulman du quartier Médina Coura de Tamba.

Le défunt président du Conseil constitutionnel a été accompagné avec des la-ilaha ilallah par une foule nombreuse. C’est après 17 heures que les fidèles regroupés dans la grande mosquée dont il a entièrement financé l’achat des carreaux, selon les témoignages, que s’est déroulée la prière mortuaire.

Des rues noires de monde, malgré le démarrage de la Coupe d’Afrique des nations. Et les témoignages n’ont pas manqué.

Le gouvernement «peu représenté» à l’enterrement
Le gouvernement a été représenté par Sidiki Kaba. Certains ont, cependant, sous-estimé la délégation gouvernementale, considérant que le ministre de la Justice serait de toute façon présent en tant que «fils de Tamba».

«Il n’est pas normal que celui qui dirigeait la plus haute juridiction du pays et recevait par là même, le serment du chef de l’Etat, ne puisse être honoré par une forte représentation de l’Etat à son enterrement».

 

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire