Dakar-Echo

Fin du vote et dépouillement des bulletins à l’élection présidentielle au Mali

Fin du vote et dépouillement des bulletins à l’élection présidentielle au Mali

La majorité des bureaux de vote à Bamako ont fermé leurs portes à 18h selon l’horaire convenu et les dépouillements des bulletins ont commencé aussitôt, à la nuit tombée, a constaté APA ce dimanche au terme d’une journée de vote dans le cadre du premier tour du scrutin présidentiel au Mali.

Toutefois, les bureaux qui ont démarré avec du retard à cause de problèmes matériels restent ouverts pour l’accueil des électeurs.

Aussitôt après la fermeture des bureaux de vote, les dépouillements et les comptages de voix ont commencé, parfois à la lumière des lampes et des torches dans les enceintes d’écoles publiques. Globalement, le vote s’est bien déroulé dans le sud du pays et les grandes agglomérations du nord et du centre. Cependant, des incidents ont empêché le déroulement du vote dans certaines zones du nord et du centre en proie à l’insécurité.

Ainsi, dans un point fait à la mi-journée, la coalition pour l’observation citoyenne des élections au Mali qui a déployé 1001 observateurs, a révélé que ‘’Dans la région de Tombouctou, cercle de Gourma-Rhassouss 17 urnes ont été emportées dans la nuit du 28 au 29, les bureaux de 4 centre du cercle en question n’ont pas pu ouvrir. Dans le cercle de Nianfunké, commune de Dianka des individus ont saccagé le bureau de vote et pris le matériel, le vote est toujours interrompu ».

« Dans le cercle de Douentza (région de Mopti dans le centre) 3 centres de vote ont été détruits par des assaillants et le bureau de vote a été détruit’’, ajoute la coalition.

Selon le pool d’observation citoyenne du Mali (POCIM) qui a déployé plus de 2.000 observateurs, ‘’Dans le cercle de Douentza (centre), les 11 bureaux de vote de Gandamia ont été saccagés, les agents électoraux ont été frappés et les matériels sont détruits. Dans le village de Fatoma (Région de Mopti), les agents électoraux ont été violentés, empêchant ainsi le vote.’’

Le taux de participation est pour le moment inconnu, même si le POCIM l’a estimé à ‘’23%’’ à la mi-journée.

Les résultats sont prévus dans un délai maximum de 5 jours. Les premières tendances pourront tomber d’ici 2 jours. Si aucun candidat n’obtient la majorité à l’issue de ce vote, un second tour aura lieu le 12 août prochain entre les deux premiers.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire