Dakar-Echo

Festival Chorus : Faada Freddy a fait monter les amateurs sur scène

Festival Chorus : Faada Freddy a fait monter les amateurs sur scène

Emmenés par la chanteur sénégalais, cinquante chanteurs amateurs du département ont livré un spectacle haut en couleur sur la scène de l’auditorium à la Seine Musicale, samedi à Boulogne.

« Je suis sur un petit nuage », lâche Patricia, encore émue par ce qu’elle vient de vivre samedi soir sur la scène de l’auditorium de la Seine musicale, à Boulogne. Cette habitante de Nanterre fait partie des cinquante chanteurs amateurs qui participaient au vibrant spectacle « Faada Freddy en chante les Hauts-de-Seine », présenté lors du festival Chorus… devant près d’un millier de personnes.

Le fruit d’un travail de plusieurs mois, porté par le chanteur sénégalais. « Il a poussé les gens. Il est allé chercher le meilleur de nous », confie Lina, 38 ans, une autre participante. Les artistes, originaires d’Asnières, de Colombes, de Nanterre et de Paris, avaient répondu à l’appel lancé dans plusieurs conservatoires du département.

De huit à 67 ans
Tous ont des styles et des talents différents. Des âges aussi : le benjamin a… huit ans, l’aînée, 67 ans ! « Derrière le projet, il y a aussi une volonté de créer du lien entre les gens de générations et de milieux sociaux différents, confie Sandrine Deguilhem, en charge du projet à la maison de la musique Daniel-Féry à Nanterre, où le spectacle a été créé. Certains sont devenus amis depuis les répétitions. »

Il est 22h45 lorsque la troupe entre en scène, ce samedi soir. Les applaudissements sont nourris. « Nous sommes une famille ! lance Faada Freddy au public. Il y a des talents ici qui vont faire parler d’eux. » Les premières notes retentissent, les voix s’accordent. « Foule sentimentale », le titre phare d’Alain Souchon, résonne dans l’auditorium. Sous un jour nouveau. Timy, 16 ans, se met à… rapper. « C’est un truc qui n’arrive pas souvent dans une vie. Je me sens chanceux », reconnaît le jeune homme.

« Comme si j’étais une chanteuse connue »
Les titres variés – Beyoncé, Imagine Dragons ou Black Eyed Peas – s’enchaînent. Des solos, des duos, des quatuors. A chaque fois, Faada Freddy apporte son énergie, interprète aussi ses chansons. Et étreint ses partenaires de scène à la fin des chansons. « Quand j’ai chanté, j’ai vu des filles reprendre les paroles dans le public, raconte Patricia, 44 ans, qui a interprété « Via con me » de Paulo Conte. Elles étaient à fond. Comme si j’étais une chanteuse connue. »

Dans le public, les gens se lèvent, dansent… Standing-ovation pour le final. « A la sortie, des spectateurs nous ont dit qu’on dégageait de la joie, sourit Timy. C’est fou d’avoir eu cette opportunité. »

Ariane Riou

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire