Dakar-Echo

Faute d’avions, Cabo Verde Airlines pénalise des centaines de passagers

Faute d’avions, Cabo Verde Airlines pénalise des centaines de passagers

Depuis début juillet, la compagnie aérienne des îles du Cap-Vert a annulé des vols en cascade. De nombreux Val-d’Oisiens sont sans solution au moment du départ.

« C’est une honte ! » Colère et incompréhension ce mercredi matin devant la seule agence de la compagnie aérienne Cabo Verde Airlines à Paris (XVe).

Depuis plusieurs jours, des dizaines de clients se pressent dès l’ouverture pour tenter d’avoir des réponses car depuis début juillet, la compagnie aérienne nationale des îles du Cap-Vert, ex-TACV, annule en cascade de nombreux vols… faute d’avion disponible. Sept rien qu’au départ de Paris-Charles De Gaulle à Roissy. Près de 900 passagers concernés.

Pour Sidney, habitant de Sarcelles, la nouvelle est tombée moins de 24 heures avant le départ. « On devait décoller ce mercredi à 18 heures. J’ai reçu un appel hier (mardi) dans la soirée m’annonçant simplement que le vol était annulé », raconte-t-il. Ces vacances, prévues de longue date avec sa mère et ses deux enfants, devaient avoir une saveur particulière. « C’était la première fois qu’ils devaient découvrir le pays de mes parents, rencontrer une partie de notre famille sur place. Ils sont tellement déçus… et moi aussi », souffle ce papa de 35 ans.

Après plusieurs heures d’attente, il s’est vu proposé, comme beaucoup, de prendre un billet sur une autre compagnie. « J’ai évidemment regardé : il n’y a pas de place avant des jours et les prix sont le double de ce que j’avais payé en mars, constate-t-il. On avait déjà eu des problèmes avec cette compagnie mais celle-là on nous l’avait jamais faite : ils nous ont vendu des billets alors qu’ils savaient qu’ils n’avaient pas d’avions ! ».

Les nouveaux appareils n’ont pas été livrés à temps
« On est six à partir. Même si je trouve des billets je n’ai pas les moyens de mettre la différence ou même d’avancer la somme s’ils me remboursent après », tempêtent une quarantenaire dont le vol a également été annulé. « C’est de l’escroquerie ! », ajoute une autre.

D’après le directeur commercial, Raul Andrade, la petite compagnie, en pleine restructuration, n’aurait pas reçu à temps les avions qui devaient lui être livrés pour le 15 juin et ainsi compléter sa flotte constituée seulement de deux aéronefs. « Nous sommes confrontés à des circonstances extraordinaires, justifie-t-on au service communication. Elle avait déjà rencontré des difficultés ces dernières années mais jamais de cette envergure.

« Nous travaillons sans relâche pour que tous nos clients puissent trouver des vols alternatifs », assure-t-elle précisant qu’environ 500 passagers auraient pu trouver des places sur des compagnies tierces, plus de 200 seraient encore sans solution. Et la compagnie d’annoncer une reprise de son fonctionnement normal à la fin de la semaine grâce à l’arrivée des nouveaux avions.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire