Dakar-Echo

Eramet améliore ses prévisions financières après un bon premier trimestre

Eramet améliore ses prévisions financières après un bon premier trimestre

Le groupe minier français Eramet a relevé sa prévision de bénéfice d’exploitation Ebitda pour 2022 à plus de 1,5 milliard d’euros, contre 1,2 milliard envisagé jusqu’à présent après une forte hausse de son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Cette révision des perspectives et l’annonce d’une très forte hausse de son chiffre d’affaires au premier trimestre (+65%), due à l’explosion des cours des matières premières sur les marchés liée à la guerre en Ukraine, et à une hausse de ses volumes de production, ont provoqué une envolée du titre Eramet en Bourse, qui progressait de +3,84% à 146 euros (bien +3,84% à 146 euros) en début de matinée.

De janvier à mars, un trimestre pourtant traditionnellement défavorable pour la production minière, Eramet a réalisé un chiffre d’affaires de 1,38 milliard d’euros contre 838 millions d’euros au premier trimestre 2021.

En excluant la filiale de métallurgie aéronautique de pointe Aubert et Duval, ainsi qu’Erasteel et Sandouville, en cours de cession –présentation privilégiée par le groupe depuis 2021 (norme IFRS5)– la hausse des ventes au premier trimestre est encore plus marquée (+79%) et le chiffre d’affaires trimestriel selon ce périmètre passe à 1,165 md EUR contre 650 M EUR l’an passé.

«Dans un contexte géopolitique instable, les prix de nos métaux ont connu de très fortes variations et notre chiffre d’affaires enregistre une hausse significative», a commenté la PDG Christel Bories, citée dans un communiqué.

Elle a aussi souligné la hausse des volumes de production et les «bonnes performances opérationnelles» du groupe, qui sera désormais «recentré sur ses activités mines et métaux porteuses de croissance».

Eramet exploite des mines de nickel en Nouvelle-Calédonie et en Indonésie, l’un des métaux phare de la transition énergétique utilisé dans les batteries automobiles, de manganèse au Gabon, et des sables minéralisés au Sénégal, d’où sont tirés notamment des pigments d’oxyde de titane, très utilisés dans la chimie, ou du zircon, recherché pour les céramiques.

Dakarecho avec AFP

Articles similaires

Laisser un commentaire