Dakar-Echo

Entretien avec 2STV et Walf: Wade dit presque tout

wadeC’est très beau, c’est très bien que l’on rende service à l’un des précédents présidents de la République. Dans notre culture sénégalaise, les morts ont toujours raison.

On a fait toujours l’éloge des gens qui ne sont plus là, et ça c’est sénégalais. C’est notre culture de faire l’éloge de quelqu’un dès qu’il meurt. Mais ce qui est paradoxal, c’est qu’il parle d’Abdou Diouf qui n’a pas de bonnes relations avec moi. C’est normal! Mais croyez-moi, cela ne me fait strictement rien. Je connais Abdou Diouf mieux que Macky Sall.

Il paraît qu’ils vont faire une alliance. C’est leur problème! Dans notre Constitution, il est écrit que n’importe quel parti peut s’allier avec n’importe quel autre. Le moment venu, nous nous retrouverons en face. Et je pense que s’il s’agit de présidentielle, nous les battrons…

Je vous signale qu’il y a des choses, il est pénible de les dire. Par exemple le droit des anciens chefs d’Etat. Le premier statut a été fait par le Président Léopold Sédar Senghor et qui est appliqué par Abdou Diouf qui a dû rédiger ça avec lui.

J’avais demandé qu’on fasse un statut général pour les hautes personnalités. Parce que je ne conçois pas qu’un président de la Cour suprême, s’il meurt, sa famille est presque dans la misère ou sa femme n’a même pas de voiture. Macky Sall me l’a appliqué, mais il l’a fait un an après ma sortie de la présidence.

[youtube]http://youtu.be/6g7dDhaXZHs[/youtube]

 

Il fallait me poser la question, comment je vivais ? J’avais beaucoup de difficultés. Mais, ça ne fait rien. Je vais vous dire la différence qu’il y a entre le statut que je donnais à Abdou Diouf et celui que Macky Sall me donne maintenant puisque nous sommes à l’heure de la vérité.

Pour la sécurité, mon attaché de sécurité ne peut sortir du Sénégal avec moi, c’est seulement quand je suis au Sénégal qu’il vient pour toute la journée et le soir, il s’en va. Moi, j’avais donné à Abdou Diouf deux agents de sécurité à Paris. Ils étaient dans son appartement ou à ses côtés. C’est important! Quand je suis chez moi à Paris, c’est ma femme qui s’en occupe. Je n’ai pas d’agents venant du Sénégal…

Deuxièmement puisque Abdou Diouf semble être du côté de Macky Sall, ça ne me gêne pas de dire que j’ai donné une voiture à Madame Diouf. Parce que j’estime que ce n’est pas normal que la femme d’un ancien chef d’Etat n’ait pas de voiture.

wade_entretienUne voiture, c’est zéro! Mais je lui ai donné une voiture. Parce que j’estime que c’est mieux que de la voir dans les taxis ou autobus. Moi je suis un libéral, on dit que je suis généreux. C’est la vérité! Donc, nous n’avons pas la même conception.

Je ne connais pas combien touchaient mes prédécesseurs. Mon salaire, je ne l’ai pas choisi, j’ai trouvé un décret qui l’applique. Je dois toucher cinq millions par mois. Mais je dois être logé, et comme on ne me loge pas, on me donne une indemnité de logement de quatre millions.

C’est ça qui fait neuf millions. S’agissant de mon personnel, (…), l’ancien chef d’Etat a droit à un aide camp, à deux secrétaires, à un directeur de cabinet, un chauffeur et un jardinier…

Avec Dakaractu2

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire