Dakar-Echo

Enquête ouverte après la mort de Mamadou Kébé retrouvé pendu à Corbeil, il était un proche de Serge Dassault

Enquête ouverte après la mort de Mamadou Kébé retrouvé pendu à Corbeil, il était un proche de Serge Dassault

Cet homme de 38 ans était connu pour ses relations avec Serge Dassault. Une enquête a été ouverte sur les causes de sa mort.

Selon des informations recueillies auprès d’habitants du quartier des Tarterêts à Corbeil, d’où était originaire Mamadou Kébé âgé de 38 ans, son corps aurait été découvert au bout d’une corde sur une aire de jeu du parc Aimé-Césaire à Corbeil-Essonnes, dans la nuit de vendredi à samedi, selon une information du Point.  S’est-il pendu ? Ou a-t-il été assassiné ? Interrogé par Le Point, le parquet d’Évry a fait savoir qu’une autopsie aurait lieu rapidement.

Le mort n’est pas un inconnu. Il s’agit de Mamadou Kébé, dont le nom est apparu à plusieurs reprises dans le dossier concernant les achats de voix supposés lors des élections municipales de 2009 et 2010 à Corbeil-Essonnes.

Ce sont des témoins qui ont donné l’alerte vers 0 h 30. Sur place, les pompiers n’ont pu que constater le décès. Une enquête a néanmoins été ouverte afin de déterminer les causes de la mort. Il sera procédé à une autopsie du corps.

À Corbeil, le décès mystérieux de Mamadou Kébé surprend à peine. Il s’était fait connaître tout d’abord auprès des médias en se présentant comme un ancien animateur de quartier au service depuis 2008 des intérêts électoraux de feu Serge Dassault, puis de Jean-Pierre Bechter, son successeur à la mairie de Corbeil. Lorsqu’une enquête judiciaire est ouverte et confiée à Serge Tournaire et Guillaume Daieff en 2013, il affirme avoir reçu près d’un million d’euros pour, entre autres, financer des achats de vote.

Mais, à la même période, il est mis en examen par un autre magistrat pour tentative d’extorsion de fonds. Avec plusieurs de ses seize frères et sœurs, il avait entrepris de racketter les héritiers de Serge Dassault. Il avait aussi menacé ses petits-enfants, allant jusqu’à se procurer les numéros de téléphone et les adresses de toute la dynastie.

Il avait bénéficié de « dons » de Serge Dassault
Mamadou Kébé a bénéficié de plusieurs « dons » de la part de Serge Dassault, maire de Corbeil jusqu’en 2008. La justice s’interrogeait sur le fait de savoir si cet argent, plus d’un million d’euros, a pu servir à acheter des votes afin de faire élire Jean-Pierre Bechter, proche de Dassault, au poste de maire de Corbeil. Le milliardaire, décédé le 28 mai dernier, avait expliqué lui avoir donné 1,2 M€ pour qu’il cesse de le harceler lui et sa famille.

Le jeune homme, originaire du quartier des Tarterêts, était parvenu à pirater la messagerie téléphonique de Serge Dassault et avait ainsi eu accès, à l’époque, aux messages laissés par certains ministres tels que Brice Hortefeux ou Jean-François Copé. Le trentenaire avait été mis en examen pour tentative d’extorsion de fonds et appels malveillants.

Ruiné
Les pistes qui mènent au décès de Mamadou Kébé sont nombreuses. Elles ne sont pas forcément reliées aux affaires politico-financières qui ont longtemps agité la ville. En septembre 2013, après avoir quitté Corbeil pour Bruxelles, Mamadou Kébé avait fait cette confidence au magistrat qui l’a mis en examen pour extorsion de fonds : « Si quelqu’un me veut du mal, c’est par jalousie. » Il laissait entendre que d’anciens amis de quartier pouvaient convoiter son million d’euros. Mais Mamadou Kébé serait rentré ruiné de Belgique pour retourner vivre aux Tarterêts. La piste la plus évidente reste, à ce jour, le suicide.

Dakarecho Avec Le Point

Articles similaires

Laisser un commentaire