Dakar-Echo

Emplois crées de 2012 à aujourd’hui : Mame Mbaye Niang débite ses chiffres

MBAYE_NIANGMame Mbaye Niang magnifie la politique de l’emploi du Président Macky Sall. Euphorique, le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne précise que les nouvelles autorités ont créé 94 354 emplois depuis 2012.

Mame Mbaye Niang est convaincu que Macky Sall tiendra la promesse de créer 500 mille emplois durant son quinquennat. Hier, lors du lancement de la renégociation de la Convention nationale Etat-Employeur (CNEE), le ministre de la Jeu­nesse, de l’emploi et de la construction citoyenne a fait l’éloge de la politique de l’emploi engagée depuis 2012 par le Président Macky Sall.

Pour clouer le bec aux détracteurs du régime en place, il sort des chif­fres : «A ce jour, je peux le dire avec certitude que le nombre d’emplois qui ont été créés au Sénégal de 2012 à juin 2014, s’évalue à 94 354 formels.

Les vérifications peuvent se faire sur le plan économique au niveau de la Banque centrale.» Dans ce nombre, le commerce occupe 38,59%, l’agriculture 13,42%, le bâtiment et les travaux publics 13, 27%, l’hôtellerie et la restauration 8,7% et l’industrie alimentaire se taille 4,74%. Les régions concernées par ce taux d’employabilité sont Dakar, Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor et Diourbel.

Mame Mbaye Niang s’attaque à ceux qui présentent le Sénégal comme «un pays où l’argent ne circule plus» depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir en 2012.

Il martèle à ceux qui «sèment la zizanie» que «la liquidité de l’économie pour ceux qui disent que l’argent ne circule pas est caractérisée par des variables. La progression continue de la classe monétaire est passée de 2 712, 7 milliards en 2011 à 3 184 milliards en juillet 2014.

Soit une augmentation de 471,3 milliards». Devant les représentants du Conseil national du patronat (CNP) et ceux de la Confédération nationale des em­ployeurs du Sénégal (CNES), le ministre souligne également une nette progression du crédit à l’investissement par rapport à l’époque du régime libéral.

Il soutient que ledit crédit est passé de 1 953 milliards en 2011 à 2 436 milliards en 2014 : soit une hausse de 483 milliards. Enfin, il signale que la croissance est passée de 1,5% avec le régime de Wade à 4,9% avec celui de Macky Sall.

Babacar Guèye DIOP

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire