Dakar-Echo

El Hadji Mansour Samb économiste et écrivain : « l’Etat est sous tension financière à cause du niveau d’endettement »

El Hadji Mansour Samb économiste et écrivain : « l’Etat est sous tension financière à cause du niveau d’endettement »

L’Etat du Sénégal est aujourd’hui sous tension financière à cause du niveau d’endettement qui tourne autour de 68% .

Pour faire face à cette situation, le gouvernement de Macky Sall envisage de brader le foncier pour se faire une santé financière afin de pouvoir disposer d’investissement pour financer les projets en cours d’exécution.

« En matière d’endettement ce qui est important, ce n’est pas le taux. Il y a des pays qui sont à 100% d’endettement. Beaucoup de pays développés ont dépassé la barre des 60% qui est fixée en Europe. Dans une politique, ce qui est important, c’est que l’endettement soit efficace ». C’est l’avis de l’économiste et écrivain El Hadji Mansour Samb.

« Même si un pays s’endette sur 10 mille Milliards, il faut qu’ils soient productifs et que les populations puissent le sentir. Quand les sénégalais ne le sentent pas, cela pose problème », soutient-il. Il relève par ailleurs que la situation d’endettement du Sénégal s’est dégradée avec un taux qui tourne autour de 68%. « De 34% de taux d’endettement en 2012, on est passé à 68% en 2022 .

On passe maintenant à la catégorie pays à risque d’endettement modéré. La situation ne s’est pas encore complètement dégradée, parce que le Sénégal n’est pas encore sous-programme du Fonds monétaire international (Fmi).

Donc l’Etat est sous tension financière aujourd’hui à cause du niveau d’endettement », indique-t-il. Selon M Samb cette situation de tension pousse le gouvernement de Macky Sall à brader le foncier pour se faire un peu d’argent.

« Le patrimoine foncier qui est là appartient aux générations futures .L’éducation et la santé sont des secteurs où beaucoup de progrès scientifiques vont se faire .Ce qui va nécessiter encore des bâtiments .C’est pour cette raison qu’on laisse beaucoup d’espace vide dans les universités et les hôpitaux. Pour avoir un troisième mandat Macky Sall a beaucoup insisté sur les investissements », souligne-t-il.

Pour lui, au lieu de brader le foncier, Macky Sall devrait plutôt réduire la charge de l’Etat. « L’Etat coûte cher aux contribuables sénégalais avec 34 ministres et 3 institutions budgétivores. Pour un pays aussi pauvre que le Sénégal, c’est pas normal », déplore l’économiste.

NDEYE AMINATA CISSE

Articles similaires

Laisser un commentaire