Dakar-Echo

EBOLA: Haïti réclame des tests aux Sénégalais : 140 gendarmes bloqués à Dakar

Le contingent sénégalais devant se rendre en Haïti, depuis près de dix jours maintenant, n’a pas encore embarqué pour Port au Prince, à cause du virus Ebola.

Les autorités haïtiennes exigent des tests avant d’autoriser leur débarquement dans le pays en remplacement d’autres Sénégalais.

Le contingent sénégalais désigné depuis longtemps, pour se rendre en Haïti, poirote encore à Dakar. Ces 140 éléments de la gendarmerie doivent suppléer d’autres de leurs camarades en terre haïtienne, depuis un an maintenant. Mais, Port au Prince les contraint de patienter à Dakar, à cause du virus Ebola en circulation en Afrique de l’Ouest.

Le Sénégal, exaspéré par cette attitude, s’est résolu à faire appel à l’Organisation des Nations-Unies (ONU), pour décanter la situation. Ce que l’Onu est en train de faire en soumettant le contingent sénégalais au test du virus Ebola, comme convenu avec Port au Prince.

Tous les Sénégalais ou presque tous, sont passés au test et attendent que les résultats soient disponibles, pour pouvoir embarquer.

Mais à la décharge de Port au Prince, il faut dire que les Haïtiens redoutent le syndrome du choléra importé, qui fait encore des ravages dans le pays. Avec près de 700 000 cas de choléra déclarés et 8 531 personnes décédées jusqu’en décembre 2013, l’épidémie, qui s’est déclenchée en octobre 2010, est l’une des plus importantes jamais enregistrées dans le monde.

Le service d’aide humanitaire et de protection civile (Echo) de la Commission européenne a jusque-là dépensé 37 millions d’euros et aidé plus de 3 millions de personnes. Le pays se remet difficilement de l’épidémie, raison pour laquelle, il a été très ferme avec le Sénégal, surtout avec l’Onu, qui a même fait l’objet d’une plainte en Haïti.

Des associations de la Société civile et plusieurs familles de victimes du choléra ont en effet porté plainte contre l’Onu pour avoir amené dans le pays, des casques bleus népalais, qui souffriraient du choléra.

Une étude des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (Cdc), publiée en juin 2011, a clairement mis en cause les soldats népalais, mais l’ONU n’a jamais voulu reconnaître sa responsabilité dans cette épidémie, estimant impossible de déterminer formellement l’origine de la maladie.

Toutes choses qui font qu’Haïti a fait preuve de fermeté par rapport au contingent sénégalais, dont certains membres regrettent cet incident. Joint par téléphone, le Commandant Pape Ibrahima Diop a précisé pour sa part que le contingent sénégalais attend l’avion et le plan de vol de l’ONU pour embarquer en direction de Port-au-Prince.

Aussi a-t-il expliqué que depuis quelques temps les visites médicales sont rendues obligatoires par l’ONU pour ce genre de mission et le Sénégal est en train de se conformer aux règlementations établies.

Aly FALL

Articles similaires

18 Commentaires

  1. Aladinpetel@yahoo.com'
    Aladin pitel palenquet
    3 avril 2015 à 1 h 33 min

    Poukisa yo pa rete nan peyi yo pou ede pwòp peyi pa yo ki plis bezwen èd ke Haiti kounye a. kisa yap vin fout fè Haiti? Gen ase ajan minista nan peyi ki deja pap regle yon mèd. Yap voye senegalais sa yo pote EBOLA nan peyi a pou yo ka kreye yon Lòt IJANS IMANITè pou ka kontinye Rich sou malè nou. TANPRI SOUPLE YO MèT RETE NAN PEYI YO.

  2. juniorbomier@yahoo.com'
    junior
    9 novembre 2014 à 4 h 45 min

    Fok nou ta fe yon efo. Haiti se piyay. Apre kolera, nap pote ebola….nan tou manman n…..fok haiti sispann yon jou konsidere tankou yn savann. Sa fe m sonje que les heros de l’independance qui ont donné naissance á des zero de nos jourss. Bravo tet kale

  3. waterman2046@gmail.com'
    suzie
    6 novembre 2014 à 13 h 08 min

    Pagen lague haiti .ban nou police national yo.paske se haiti kigen piyay la, haiti ann leve kanpe mete vwa nou ansanm poum di non, kou sa pap pase anko .nou pagen fos poun konbat ebola, sel fos nou se sou Bd li ye.anmweeeee paviniiiii?se pep nou ye tankou tout pep .nou gen independence nou , nou gen libete poun di non , nou padako , yo vini , se fini?

  4. waterman2046@gmail.com'
    suzie
    6 novembre 2014 à 12 h 53 min

    Mezanmi haitian gen trop problem sou tet nou .Ann fe yon lojik .se sel haiti ki bezwen ed .Ann cheche ed Bondye pito ? Yo met rete lakay yo .please leader responsab yo, louvri yeu nou tanpri , pakite yo vini souple .virus la yo bezwen pote ban nou wi. Pou haiti tou peri, trop pou haitian

  5. leslyjunjanvier@yahoo.fr'
    Janvier Lesly Junior
    5 novembre 2014 à 20 h 48 min

    Tanpri souple, yo pa bezwen vini, nou satire, yo te lage kolera nan fyel nou, kote pi fo piti papa Dessalines mouri. Yo pa bezwen vini, pito l’ONU bay Police Nationale nou an yon chans pito. Restez la vous etes? on ne veut plus jamais. Ret nan peyi w pito peyi a pa cho li pa gen la guerre landanl. Ret lakay ou.
    merci.

  6. pjean171@yahoo.fr'
    Pierre Jean Steevens
    5 novembre 2014 à 18 h 40 min

    Poukisa yo pa rete nan peyi yo pou ede pwòp peyi pa yo ki plis bezwen èd ke Haiti kounye a. kisa yap vin fout fè Haiti? Gen ase ajan minista nan peyi ki deja pap regle yon mèd. Yap voye senegalais sa yo pote EBOLA nan peyi a pou yo ka kreye yon Lòt IJANS IMANITè pou ka kontinye Rich sou malè nou. TANPRI SOUPLE YO MèT RETE NAN PEYI YO.

  7. reneherline@yahoo.fr'
    lourne
    5 novembre 2014 à 18 h 39 min

    bon sa yap vin chache nou pa bezwen yo pa vini

  8. soukhaima@yahoo.fr'
    Jn Baptiste Julienne
    5 novembre 2014 à 12 h 44 min

    Chapeau pour les autorites haitiennes. Mais faudra etre tres vigilants. Ils n ont jamais voulu reconnaitre leur responsabilite dans l epidemie de cholera qui s est declaree depuis 2010 et aujourd hui encore de Haitiens en souffrent. Plusieurs CTC fermes on du reouvrir leur porte. Que dire s ils devaient nous apporter l ebola? Ce serait une catastrophe car nul ne serait a l abri. Le personnel de sante en particulier si l on tient compte de la faiblesse du systeme de soin de sante en Haiti. Alors,prevenir vaut vraiment mieux que « mourir » dans le cadre de l ebola. Restez donc chez vous messieurs.Quelle uegence y a t il pour un changement actuellement quand l on tient compte du fait que ces UN ne font que s amuser ds le pays, infestant les clubs de prostituees et en encourageant le devergondage et la corruption de nos jeunes. Ils peuvent rester en Afrique c est vraiment pas le moment de les embarquer chez nous car ne l oublions pas: Le virus de l ebola peut etre transmis par le sperme lors d un rapport sexuel, 6 a 7 semaines apres que l individu soit gueri. Alors soyons tous tres vigilants. Sa a pa dwe pase vre sinon nou ap resi mele.

  9. jenskyonline@yahoo.fr'
    pitié pour haitii
    5 novembre 2014 à 11 h 15 min

    Pitié pitié pitié…yo pa bezwen vini… C’est plus la peine de venir.

  10. Katielove90@yahoo.fr'
    Jean Pierre katiana
    5 novembre 2014 à 11 h 14 min

    Moi meme je souheterai bien que les autorites Haitiennes restent vigileants,face a ces soldats qui auront a faire des examens,comme nous savons tous,la plupart prennent Haiti pour un rien,qui donc il faut etre vraimemt sure que les soldats Africains feront vraiment ces examens.

  11. darodebass@gmail.com'
    Darodebass
    5 novembre 2014 à 7 h 04 min

    Bon!!!! Cvre africa c fanli nou mais là alors c une question de la vie humaine, nou met fe yn ti rete lakay noujou tanori

  12. delmastarcorp@aol.com'
    Ayiti Sosyete
    5 novembre 2014 à 2 h 19 min

    la sosieté haitienne en a deja plain la tête pour faire face a une epidemie comme « EBOLA ».
    en tout cas, pour une fois les politiquechiens haitiens devraient applaudir le President de la republique pour cette prise de position digne d’un vrai chef.

  13. marshalljoe54@yahoo.com'
    marshall Joe
    5 novembre 2014 à 2 h 18 min

    what do they need in haiti, the haitian government need to tell l’onu they have enough, and keep them wherever they are. their government can use them because their country needs help more than haiti.

  14. jbruny@yahoo.fr'
    mc abby
    4 novembre 2014 à 22 h 46 min

    Amerique aux americains nous repetons cette sottise bien des fois, j’aimerais bien vous rappeller mes freres et soeurs haitiens nous sommes tous descendent africains. nous ne saurions jamais americains et ils ne veulent jamais nous voir sur la terre d’ameriques ils voulaient voir a notre disparition sur cette terre et en pretendant dire nous sommes une honte pour cette contre d’amerique c’est gens la ne nous aimeraient jamais, ils sont tous des hypocrites, des vautours, des venins, rongeurs, rapasses qui veulent a notre disparitions en inculper toutes sortes de maladieset d’autre truques pour nous effondrer tant au niveau sociale, politique, economiques , geographique. Freres et soeurs haiteins laissons de cote nous haines, nos mechancetes livrons nos coeurs a notre Dieu puissant qui peut nous delivrer de ces malfaiteurs de ce siecle.

  15. naika26@gmail.com'
    naitha jean
    4 novembre 2014 à 22 h 03 min

    Bon yo beswen vinn ayiti pou vinn kisa,mwen pa we moun sa yo ap règle anyen nan peyi a. P

  16. stfleurverdo40@yahoo.fr'
    St Fleur
    4 novembre 2014 à 19 h 05 min

    I think the Haitian Government asked a good thing. Good!!!!!!!!

  17. donsylvestre@hotmail.com'
    Mike Stallone Sylvestre
    4 novembre 2014 à 17 h 36 min

    J’aimerais bien au secretaire general des Nations -unis de ne pas déployer ses hommes venant du côté d’Afrique. Relativement aux dégâts causès par le virus d’ebola.

Laisser un commentaire