Dakar-Echo

Dr Mamadou Lamine Bâ alerte Angela Merkel sur les dérives de Macky SALL

Dr Mamadou Lamine Bâ alerte Angela Merkel sur les dérives de Macky SALL

Bienvenue Mme la Chancelière

Herzlich Willkommen Frau Dr Merkel !

Jawohl Afrika stärken ! Oui renforcer l’Afrique !

Ayant fait mes humanités dans votre prestigieuse Freie Universität de Berlin entre 1988-1996, ayant eu le privilège d’être chaleureusement reçu par vous au Kanzleramt en 2006 comme ministre de la Coopération du Sénégal, j’ai sursauté de joie en apprenant votre prochaine visite.

C’est le prétexte de cette tribune, qui est une lettre ouverte à vous et aux Sénégalais adressée, pour vous souhaiter la bienvenue et aussi appeler votre attention sur ce qui nous lie et devra continuer de nous lier au-delà de votre visite. Cela fait plus d’un quart de siècle qu’aucun Chancelier ou Bundespräsident allemand n’a foulé le sol, pourtant si accueillant de notre pays.

Pourtant, ici Senghor, le Président poète vous a tant chanté dans « Liberté » (tome1 et 3), « Négritude et Germanité », ou encore « Lettre á Leo Frobenius ».

Beaucoup de valeureux officiers supérieurs de notre vaillante armée ont été formés et instruits dans votre prestigieuse Kriegschule (Ecole de guerre) de Hamburg.

Donc, Madame la Chancelière arrive dans un pays qui a une longue tradition d’amitié et de coopération avec l’Allemagne, votre si grand pays. Après sa reconstitution en 1949, votre pays enrichi de son histoire a été reconstruite par le Grand père spirituel, le Chancelier Konrad Adenauer, pour devenir au fil du temps une grande démocratie moderne, l’une des nations les plus justes, les plus prospères et les plus humanistes au monde.

Du Chancelier Adenauer à vous, en passant par Willy Brandt, Helmut Schmidt et Helmut Kohl, dont vous êtes la digne héritière, vous avez travaillé à remettre votre pays à sa juste place dans le concert des Nations. Tout le monde est fier d’être votre ami, tout le monde loue les qualités de ce brave peuple aux destinées de qui vous présidez. Sauberkeit, Ehrlichkeit, Punktlichkeit (propreté, honnête, ponctualité) ,sont les maitres mots de la culture allemande, de votre Weltanschauung, pour parler comme Schopenhauer.

Einigkeit, Recht und Freiheit ( Unité, Justice et Liberté) ces premiers mots de votre hymne national qui rythment la vie de vos concitoyens, ont fait de votre pays, un pays respecte choyé et même envié. Des « Trummerfrauen » jusqu’à vous « Mutti Angi »,

Vous avez surmonté allègrement les défis de la reconstruction d’un Etat affaissé , détruit a plus de 80% en 1945, surmonté le choc pétrolier de 1973, réussi le tournant si délicat de la chute du mur de Berlin et de la réunification en 1990, transcendé l’euro crise en 2008, géré la crise migratoire des années 2015 en ouvrant vos portes à des millions de migrants au nom de l’humanisme que vous ont enseigné Kant, Goethe, Lessing et les autres.

L’ unité allemande que le chancelier Bismarck a tant souhaité , s’est réalisé sous le magistère de votre mentor politique, le Chancelier Helmut Kohl. Vous êtes-vous même le symbole de cette réunification réussie, car originaire de l’Est allemand ancienne DDR (Deutsche Demokratische Republik), après votre naissance à Hamburg , vous été devenue Chancelière d’un peuple réconcilié .

Vous arrivez dans un grand pays avec un peuple tout aussi courageux et hospitalier que le vôtre. Sur les lèvres, sur les visages vous entendrez, lirez et comprendrez le sens du mot » Teranga », ce mélange d’ hospitalité, de générosité, de foi et d’humanisme, que personne ne peut traduire dans une autre langue et dont seul le peuple sénégalais a le génie: Dalal Jamm Angie!! Fullen Sie sich wie in Templin.

Cependant Madame la Chancelière, nous devons à la vérité d’appeler votre haute attention sur la situation politique et démocratique du pays qui vous reçoit.

Vous qui n’avez qu’un revenu de 276.000€ annuel, soit moins de 3.000.000 euro depuis que vous êtes Chancelière en 2005, vous arrivez dans un pays où le Président, ancien simple fonctionnaire qui n’est ni industriel, ni héritier, déclare un patrimoine de 8 milliards Cfa, soit plus de 12 millions d’euro.

Un président qui, selon les chiffres déclarés, est 4 fois plus riche que vous, à la tête d’un pays 210 fois plus pauvre ou moins riche que le vôtre : oui, votre PIB en 2017 était de plus de 3200 milliards d’euros, celui du pays de votre hôte est de moins de 15 milliards d’euros.

Votre budget régulièrement excédentaire depuis 2014 est de 337.5 milliards d’euro, contre 5.640 milliards d’euro pour le pauvre pays de votre riche homologue. Nous sommes certains que ni vous, ni les différents Bundespräsident et Bundeskanzler qui se sont succédés n’ont jamais rêvé d’avoir un patrimoine aussi colossal encore moins oser le déclarer.

Un Bundespräsident en l’occurrence Christian Wulf a dû démissionner en février 2012 parce qu’une transaction financière privée de juste 100.000€ illicite aurait été détectée sur son compte bancaire. En cette même année, votre homologue déclarait être riche de 8 milliards Cfa, lui qui venait juste d’arriver au pouvoir.

Un des libérateurs de votre peuple, le président américain Harry Truman indiquait que « on ne peut pas devenir riche en étant politicien, a moins d’être un escroc »: chez nous ,vous serez reçu par des politiciens très riches, plus riches que vous qui ont des appartements aux Etats Unis , en France et ailleurs; au moment où, si vous alliez dans la banlieue dakaroise, vous y verrez des centaines de milliers de malheureuses femmes qui jonchent les rues ou faisant la file indienne cherchant l’eau qu’elles ne trouvent plus depuis plusieurs mois.

Ces images vous rappelleraient surement les braves Truemmerfrauen de Berlin au sortir de la 2e guerre, en été 1945.Il se dit que votre homologue roule en limousine Maybach S600 Pullman Guard, qui couterait 1 Milliard Cfa (1.4 million d’euro) ; Cette somme pourrait servir à acheter plusieurs centaines de millions de litres d’eau minérale pour soulager les Dakarois qui vous recevront avec leurs sourires légendaires, malgré qu’ils aient soif. Elle pourrait payer un mois durant, les repas des 114.800 étudiants de nos universités publiques.

Cette somme aurait pu financer quelques projets de plusieurs centaines voire milliers de jeunes ici au Sénégal, et leur éviter cette affreuse noyade collective en Méditerranée pour rejoindre l’Europe. Aucun membre d’un Gouvernement Allemand n’a eu le privilège d’avoir ce bolide comme voiture officielle, pourtant conçue et produite dans vos usines de Baden Wurtemberg.

Malgré tout, vous serez reçue généreusement par un grand peuple qui par son courage, sa dignité, ressemble à bien des égards au votre ; mais aussi par un Président qui hélas, ne vous ressemble pas beaucoup…

Madame la Chancelière aura en face d’ elle un président d’un pays dont les opposants sont embastilles à la veille des élections, et qui foule au pied les règles les plus élémentaires de Droit de l’homme et d’équité que Montesquieu et Immanuel Kant ont tenté de prévenir en enseignant respectivement qu’ »il n y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice «ou « verhandele den anderen Menschen genauso wie du verhandelt sein moechtest » : Sur votre route protocolaire vous en rencontrerez qui ignorent tout de l’enseignement des « Lettres persanes » , « l’Esprit des Lois » ou de « Jenseits von Gut und Bose », qui ignorent toutes les valeurs des Lumières , « die Aufklarungszeit » qui fondent toute société moderne .

Parce que je fis partie, entre 1986 et 1989, de ces hordes d’étudiants des 3 Universités de Berlin réunies qui arpentaient la Kurfurstendamm (Avenue Principale de Berlin ) en scandant « Die Mauer,Die Mauer muss weg », pour faire tomber le Mur de Berlin, j ‘ai appris chez vous à aimer la Liberté, et à me battre pour elle. Aussi, je ne peux tolérer que le régime qui va vous recevoir tende à ériger un mûr entre les ethnies de mon pays ; Oui Madame la chancelière, le « Neddo-ko-bandoum » ou préférence ethnique, jusqu’ici inconnu au Sénégal mais présentement en vogue chez certains, commence à faire désordre et finira par faire dégâts si l’on n’y prend garde ; chez vous, Prussiens, Schwaben ou Franken ont les mêmes droits et devoirs que les Bayer, les Friesen ou Sachsen.

Madame la Chancelière, il est plus facile d’investir dans la consolidation de la Démocratie, l’Etat de droit, la bonne gouvernance que de mobiliser des milliards d’aide militaire et humanitaire pour en réparer les dégâts comme au Mali, au Soudan ou en Centre Afrique. Telle que l’on vous connait, vous ne manquerez pas de dire la vérité à votre homologue, malgré les contingences et autres convenances diplomatiques.

C’est cela que le peuple sénégalais attend de vous, Madame la Chancelière. Einigkeit, Recht und Freiheit ( Unité, Justice et Liberté), dit-on chez vous, nous le voulons aussi chez nous Madame la Chancelière.

Vous n’avez certainement pas cette lourde dette coloniale à payer à ce pays qui vous accueille, a l’instar de votre voisin Outre- Rhin, même si le partage de l’Afrique a été consacrée par la Conférence de Berlin ( 1884-1885), mais par devoir de réciprocité d’affection, nous vous demandons d’aider à la formation de notre jeunesse, comme vous le faites si merveilleusement pour le Cameroun, la Côte d’ivoire et la Syrie etc..

Ouvrez les portes de vos 400 Universités et Fachhochschulen aux jeunes bacheliers sénégalais, vous verrez que nous sommes un peuple qui a du génie; ouvrez leurs vos écoles de formations professionnelles, appuyez la restructuration de nos ateliers de mécanique, menuiserie, plomberie, maçonnerie à l’image de votre pays, vous verrez que le pays des Présidents Senghor et Abdoulaye Wade a du talent.

Votre Constitution Das Grundgesetz „ , qui porte solidement tout ce que votre pays fait si mieux que tout le monde ( Industrie, Education, Environnement, Agriculture, Santé Publique, Justice et Sociale ) n’a été modifiée que 2 fois depuis la République de Weimar (1919), en 1949 pour fonder la Bundesrepublik et en (1991) pour intégrer l’ancienne RDA (République Démocratique Allemande) a la chute du Mur de Berlin. Celui qui vous reçoit modifie notre constitution, la charcute à sa convenance au point d’en faire une sorte de serpillère ( Waschlappen ) pour nettoyer les souillures politiciennes de Président en mal d’assurance démocratique et de légitimité .

Votre opposition libérale, sous la houlette de Christian Lindner, vous rappelait durant la campagne électorale que « Bildung ist ein Burgerrecht » ( l’Education est un droit citoyen), ou que « la seule chose qui est plus chère que l’éducation, c’est le manque d’éducation » : et pourtant Madame la Chancelière, vous croiserez sur votre route protocolaire, sans les reconnaitre, des inconscients qui ont massacré notre système éducatif, nos étudiants et nos enseignants, vous qui refusiez il n’y a pas longtemps de payer à vos magistrats un salaire supérieur à celui des enseignants allemands.

Vous croiserez ici des incultes qui ont tenté de supprimer l’enseignement de l’allemand dans nos écoles, cette si merveilleuse langue de Goethe l’humaniste, dont Heidegger disait que « nul ne pourrait comprendre les sciences et la philosophie, s’il ne comprenait pas l’Allemand ». Ne les écoutez pas Madame la Chancelière, renforcez les Instituts Goethe, la coopération universitaire avec les institutions d’enseignement publique ou privé qui comprennent l’importance de l’allemand dans la maitrise des sciences, de la technologie et même des Weltanschauungen.

Ouvrez les portes de vos universités et écoles de métiers aux jeunes sénégalais si vous voulez aider à relever ce pays. Kant vous a enseigne que « Der Mensch kann nur Mensch werden durch Erziehung »( L’Etre humain ne peut devenir humain que par l’éducation) .

Notre pays ira aux élections en février 2019 ; refusez Madame la Chancelière que votre visite soit utilisée comme tribune de campagne pour valider un « hold up électoral « qui se profile à l’horizon. Je vous aurais conseillé d’éviter une visite officielle dans un pays qui, dans cinq mois, va a des élections les plus biaisées de son histoire démocratique (plus d’un million de citoyens n’ayant pas encore reçu leurs cartes d’électeurs) même si nous sommes heureux et fiers de vous recevoir.

Madame la chancelière comme mot de bienvenue j’emprunte à un célèbre poète sénégalais Birago Diop (1906-1989) les vers suivants : »Ecoute plus souvent, les Choses que les Etres, la Voix du Feu s’entend, Entends la voix de l’Eau, Ecoute dans le vent le Buisson en sanglot…c’est le souffle des ancêtres… il redit chaque jour le Pacte, le grand pacte qui lie à la Loi notre Sort … le lourd Pacte qui nous lie à la vie, la lourde Loi qui nous lie à la Vie, qui nous lie aux actes ».

Birago Diop, qui rappelle curieusement (tout comme Senghor rappelait votre Leo Frobenius), votre philosophe Immanuel Kant avec sa retentissante vérité suivante„ Wenn die Gerechtigkeit untergeht,so hat es keinen Wert mehr ,dass Menschen leben auf Erden“(quand la justice meurt, il n y a plus aucune valeur qui vaille que les hommes vivent sur cette terre) Madame la chancelière bienvenue au Sénégal, à l’écoute du peuple sénégalais et non de la Nomenklatura politicienne.

Es lebe Senegal, es lebe Deutschland.

Mamadou Lamine BA (Dr es Sciences Politiques Université Berlin) Ancien ministre

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

2 Commentaires

  1. dounesto@yahoo.fr'
    Abdoul
    21 octobre 2018 à 0 h 11 min

    Désolé pour vous M. Kane !
    La vérité peut sortir de toutes les bouches ! Même si la personne n’est pas exempte de toute reproche. Ce que M. Ba a dit est une vérité qui fait froid au dos quand on voit comment les dirigeants trahissent la confiance du peuple et s’enrichissent au point de rendre jaloux les princes de pays pétroliers ! Et dire que ces richesses sont tirées des caisses de l’Etat alors que une grande partie des Sénégalais vivent en dessous du seuil d’extreme pauvreté

  2. Kanedaouda7@gmail.com'
    Daouda Kane
    3 septembre 2018 à 10 h 21 min

    Plus jaloux que Dr Ba lamine , tu meurs. Comme tous ceux qui étaient autour du Président Wade,et qui continuent jusqu’à aujourd’hui d’ avoir un grand rancœur de voir Macky Sall conduire les destinées de notre pays ( Décret Divin ), Dr Ba essaie toujours de jeter le discrédit sur Mr le P R et notre pays. Mais qu’ils sachent que ce Décret sera incha Allah repris par le Tout Puissant qui au soir du 24 Février 2014 replongera Mr Sall dans le vœu des électeurs sénégalais . N’en déplaise au Dr Ba et consorts.Daouda Kane enseignant à la retraite. P.A.u.22 Dakar

Laisser un commentaire