Dakar-Echo

And Dolel Khalifa: la candidature de Khalifa Sall est une demande sociale

And Dolel Khalifa: la candidature de Khalifa Sall est une demande sociale

Le mouvement «And dolel Khalifa» (ADK)qui milite pour la participation du secrétaire général à la vie politique du PS à la présidentielle de 2017 a plaidé pour la désignation de Khalifa Sall comme candidat du PS.

Face à la presse, le samedi 7 mars dernier, son coordonnateur Babacar Diop a indiqué que la candidature du maire de Dakar est une demande sociale.

Le débat sur la candidature du Parti socialiste (PS) à la prochaine présidentielle prévue en 2017 est loin de connaitre son épilogue.

A la suite de certains membres de l’APR qui invitaient les Socialistes à se déterminer pour la présidentielle de 2017, c’est au tour des partisans du maire socialiste de Dakar, Khalifa Sall, réunis autour du mouvement dénommé «And dolel Khalifa» (ADK)de monter au créneau.

Lors d’un face à face avec la presse, ce samedi 7 mars, les membres de ce mouvement qui militent pour la participation du Secrétaire général à la vie politique du PS à la présidentielle de 2017, ont vanté les mérités de Khalifa Sall dont la candidature, selon eux, est une demande sociale.

Estimant que celui-ci est le candidat idéal pouvant permettre le retour du PS aux affaires, Babacar Diop, coordonnateur de ce dit mouvement et ses camarades ont indiqué que Khalifa Sall, contrairement à certains de ses camarades de parti dans le gouvernement n’a rien à voir avec le bilan du régime de Macky. «Les élections présidentielles sont des rendez-vous entre un homme et son peuple.

Donc, c’est Khalifa Sall qui se présentera devant les Sénégalais pour solliciter leur voix et non le PS. Et s’il y avait que le PS, personne ne parlera pas de coalition. Cependant, nous sommes persuadés qu’aucune formation politique ne peut à, elle seule, obtenir la majorité des suffrages… »

Invitant les instances habilitées du PS à valider cette candidature de leur mentor, Babacar Diop a invité par ailleurs Ousmane Tanor Dieng à tenir ses engagements de ne pas être le porte-étendard du PS lors des consultations de 2017. «Ousmane Tanor Dieng est républicain et nous croyons fermement qu’il va respecter ses engagements pris en 2012 de ne plus se présenter à une élection présidentielle.

Nous comptons sur lui pour tenir cette promesse. Et, nous pensons également qu’il est conscient que la candidature de Khalifa Sall est une demande sociale».

L’occasion a été aussi saisie pour le coordonnateur du mouvement pour inviter le PS à mettre un terme à sa collaboration avec les tenants actuels du pouvoir au sein de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) qui, d’après lui, n’est qu’une union de façade.

Nando Cabral GOMIS

Articles similaires

Laisser un commentaire