Dakar-Echo

Deux Canadiens aux 25 et cinq épouses ainsi que 146 enfants assignés à résidence

Deux Canadiens aux 25 et cinq épouses ainsi que 146 enfants assignés à résidence

Ces deux mormons, condamnés l’année dernière dans un pays qui interdit la polygamie, sont assignés à résidence depuis mardi…

Deux Canadiens, dont l’un revendique 25 femmes et 146 enfants, membres d’une secte mormone radicale, ont été condamnés et assignés à résidence mardi alors qu’ils risquaient jusqu’à cinq ans de prison pour polygamie.

Winston Blackmore et James Marion Oler, qui ont respectivement 25 et cinq épouses, avaient été reconnus coupables l’année dernière lors de leur procès qui s’était tenu près de 130 ans après l’interdiction de la polygamie au Canada. Le premier a écopé d’une peine de six mois d’assignation à résidence, et le second d’une peine de trois mois.

Une longue procédure
Les deux hommes, habitués des prétoires, étaient à la tête de branches dissidentes de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, autre nom de l’Eglise mormone dont le siège est situé à Salt Lake City (Utah, ouest des Etats-Unis). La secte est installée depuis près de soixante ans dans le village de Bountiful, à 700 km à l’est de Vancouver (ouest) et à 20 km au nord de la frontière avec les Etats-Unis.

Au cours des deux dernières décennies, trois procureurs avaient refusé de poursuivre les deux hommes au motif que la loi interdisant la polygamie enfreignait le droit constitutionnel des Canadiens à la liberté de religion. Mais la Cour suprême de la Colombie-Britannique avait finalement statué que cette interdiction de la polygamie était constitutionnelle, ouvrant la voie à une condamnation des deux hommes.

Avant ce verdict, seules deux autres condamnations pour polygamie avaient été prononcées au Canada, d’abord en 1899 puis en 1906.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire