Dakar-Echo

Des chefs militaires américains et africains discutent paix et sécurité à Dakar

Des chefs de l’armée de Terre de 35 pays africains et de hauts responsables militaires américains ont entamé lundi à Dakar une réunion de quatre jours sur la paix et la sécurité en Afrique.

La rencontre se tient sur fond d’inquiétudes pour la stabilité du continent, avec les massacres de Boko Haram ayant conduit au report des élections prévues le 14 février au Nigeria, les violences interethniques au Soudan du Sud et les séquelles de la guerre civile en République Centrafricaine.

« Les soldats et les diplomates sont des partenaires, tout comme le sont les Africains et les Américains », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis au Sénégal, James Peter Zumwalt, à l’ouverture de la réunion.

« Cette semaine nous mettrons l’accent sur la paix et la sécurité durables car nous savons tous qu’elles sont des conditions préalables à la croissance économique », a ajouté le diplomate américain.

La rencontre est organisée par l’armée sénégalaise et le Commandement des forces terrestres américaines pour l’Afrique, (Usaraf pour l’acronyme en anglais), créé en 1955.

Les défis auxquels font face l’Afrique et les États-Unis « comprennent la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et la sécurité maritime, la lutte contre le VIH-sida et récemment la bataille contre la fièvre hémorragique à virus Ebola », a affirmé le ministre sénégalais des Forces armées, Augustin Tine.

Articles similaires

Laisser un commentaire