Dakar-Echo

Déclaration sur la situation de la sécurité privée – Par Jean Léopold Guèye

Déclaration sur la situation de la sécurité privée – Par Jean Léopold Guèye

 Conséquence de l’anarchie et de l’impunité dans le secteur de la sécurité privée au Sénégal

Il nous a été donné l’occasion encore une fois de constater avec amertume et grande consternation combien la situation des agents de sécurité est d’une gravité sans nom.

Nous avons appris le décès survenu le LUNDI 08 OCTOBRE DERNIER d’un de nos collègues agent de sécurité de SIGAVISION.

Il est vrai que la mort est le destin commun de tout être humain, mais il est des décès qui heurtent la conscience humaine, du fait que ces décès résultent tout simplement de conditions de vie précaires, auxquelles sont soumis les agents de sécurité du SENEGAL.

En effet après avoir senti des douleurs de poitrine, et s’être senti mal le vendredi avant son décès, le camarade s’est vu obligé d’attendre trouver de l’argent pour pouvoir aller consulter un médecin. Malheureusement, il sera retrouvé sans vie le matin du jour il avait prévu d’aller enfin consulter un médecin.

Nous ne pouvons nous empêcher de penser que si les dispositions du CODE DU TRAVAIL avait été scrupuleusement respectées dans son entreprise, EN TERME DE PRISE EN CHARGE MALADIE, peut être aurait il pu encore être de ce monde, et s’occuper de ses enfants encore en très bas âge. Malheureusement il laisse une famille à la merci d’une vie encore plus précaire.

Un autre de nos collègues agent de sécurité de PHOENIX en est venu aux mains avec le DIRECTEUR GENERAL de l’entreprise de SECURITE qui l’emploie. Ce dernier, qui en est à plusieurs altercations avec des employés, est connu pour le peu de respect et de considération qu’il a pour ses travailleurs, malgré que ses entreprises soient parmi les trois plus grandes entreprises de sécurité privée au SENEGAL.

L’AGENT qui assurait la sécurité de son domicile a été injurié de mère par son patron, en des termes que la correction nous empêche de répéter. IL s’en est suivi d’une bagarre qui aurait pu se terminer par un drame, n’eut été le sens de retenue de l’agent.

Le meilleur de tout ceci est qu’il nous été rapporté photos et film à l’appui que des individus (lutteurs) auraient été recrutés par la direction de VIGASSISTANCE pour se protéger des réactions de mécontentement d’agents dont les salaires n’avaient encore été versés.

Malgré tout, après trois ans de négociation, nous avons bon espoir de voir terminer le processus d’élaboration de la CONVENTION COLLECTIVE DES METIERS DE LA SECURITE PRIVEE AU SENEGAL, en dépit de la volonté de certains patrons de bloquer et de saboter le processus, car le GOUVERNEMENT DU SENEGAL a convoqué la commission paritaire mixte dont le SY.NA.CO.FAS est membre, le 15 NOVEMBRE 2018 prochain, pour terminer les discussions sur les barèmes de salaires dans le secteur de la sécurité privée.

Raison de plus pour le SY.NA.CO.FAS d’être encore plus engagé pour de meilleures conditions de vie et de travail pour les travailleurs de la sécurité privée au SENEGAL ET DANS LE MONDE.

Le SECRETAIRE GENERAL – JEAN LEOPOLD GUEYE

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire