Dakar-Echo

De qui se moquent Aliou SALL et son oncle ?

De qui se moquent Aliou SALL et son oncle ?

Les maires de Guédiawaye et de Pikine ont pensé bien faire en annonçant au monde entier qu’ils renoncent à leur «investiture entant que tête de liste de BBY des départements de Pikine et de Guédiawaye aux Législatives du 30 juillet 2017».

Leur risible communiqué, loin de les disculper, les enfonce davantage.
Aliou SALL et son oncle indiquent renoncer à cette investiture pour «mettre à l‘aise » Macky SALL (donc il ne l’était pas ?).

Parce que, selon eux, l’opposition fait «croire qu’il y a un projet de dévolution familiale monarchique, avec comme premier acte, faire de Aliou SALL, Président de l’Assemblée nationale». Le petit frère de Macky SALL peut-il ne pas savoir que renoncer à être investi, entant que tête de liste, ne l’empêche pas d’être élu député ? Lui et son oncle n’ont, en aucun moment, précisé qu’ils ne voulaient pas être investis sur les listes. Alors que tout député est susceptible de s’installer dans le fauteuil que Moustapha NIASSE occupe présentement. Le maire de Guédiawaye ne peut pas l’ignorer.

Ensuite, en disant qu’ils renoncent à être investis «entant que tête de liste de BBY des départements de Pikine et de Guédiawaye», Aliou SALL et son oncle montrent qu’ils n’ont aucun respect pour leurs alliés. Si leur «légitimité est claire », c’est au sein de l’Alliance pour la république (APR). Benno Bokk Yaakar (BBY) n’étant pas structuré dans la banlieue, comme partout ailleurs, qu’est-ce qui expliquerait leur investiture automatique. A moins que Tanor, NIASSE et autres ne se suffisent à leur poste, les investitures de la dite Coalition ne devraient-elles pas être âprement négociées ?

Aliou SALL et son oncle soutiennent, dans leur communiqué, que «nos valeurs nationales de « JOM, NGOR et KERSA » n’autorisent et n’ont jamais autorisé d’avoir à la tête des principales institutions du pays (Présidence de la République et Présidence de l’Assemblée nationale), deux frères ».

Pourtant, l’élection de Aliou SALL à la tête de l’Association des maires du Sénégal (AMS) a été fortement décriée. Cela avait suscité tellement de commentaires et d’indignation que le maire de Guédiawaye crut devoir annoncer sa démission. Ce qu’il n’a jamais fait.

C’est avec la même obstination qu’il a géré la pluie de critiques qui a suivi l’annonce de son implication dans la gestion des hydrocarbures découverts au Sénégal. Malgré le tollé suscité, le jeune frère de Macky n’a jamais lâché du lest. Il a fallu que son employeur, qui a déclaré ne pas vouloir ternir l’image de son entreprise, décide de l’écarter et de l’envoyer ailleurs, d’après leurs dires.

En définitive, faut-il simplement écarter Aliou SALL et Abdoulaye TIMBO (ce qui n’est pas annoncé) pour faire taire les critiques faisant état de népotisme ? Dans les arcanes du pouvoir, se trouvent beaucoup d’autres parents de Macky SALL.

Mansour FAYE, frère de son épouse, est ministre. Son beau-père, Abdourahime SECK dit « Homère » est Président du Conseil d’administration de Petrosen.

Son griot attitré, Farba NGOM est député et a nommé, selon ses propres dires, un ministre. Sans oublier les enfants de Macky GASSAMA, homonyme de Macky SALL nommés conseiller, PCA et autres.

Avec le retour annoncé de Karim WADE, il est bien opportun d’exhiber Aliou SALL qui est loin d’avoir rempli tout son rôle.

Mame Birame WATHIE

dakarecho@gmail.com'
Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 59 46 88 46

Articles similaires

Laisser un commentaire