Dakar-Echo

Dakar parmi les 10 villes les plus stressantes du monde

Dakar parmi les 10 villes les plus stressantes du monde

La société londonienne Zipjet dévoile son classement des villes les plus stressantes de la planète.

Comme l’indique le portail Vestifinance, pour établir ce classement, les chercheurs ont analysé des facteurs tels que le salaire, le chômage, la circulation, les problèmes de santé mentale, les espaces verts, le sentiment de sécurité et les heures d’ensoleillement dans 150 villes. La ville de Dakar y figure à la 147e place sur 150 devancée par Lagos, Kaboul, Bagdad (excusez du peu)

Voici le top-10 des villes les plus stressantes du monde.

1. Bagdad, Irak
Bagdad est la capitale de l’Irak et le centre administratif de la province de Bagdad.

Bagdad est le centre politique, économique et culturel de l’Irak.

La capitale s’est retrouvée dans une situation où, de facto, toute son infrastructure a été détruite suite aux opérations militaires.

De plus, la population de la ville reste confrontée à la menace émanant de l’organisation terroriste Daech.

2. Kaboul, Afghanistan

Kaboul est la capitale et la plus grande ville d’Afghanistan. Comme dans la plupart des autres villes afghanes, la consommation de drogues dans la capitale a considérablement augmenté suite à la multiplication des plantations d’opium dans le pays.

En août 2015 la ville a subi une nouvelle série d’attentats, qui ont tué plus de 50 personnes.

La plupart des habitants sont venus des provinces voisines pour échapper aux opérations militaires dans le pays.

D’après l’organisation internationale Transparency International, Kaboul occupe la troisième place du classement des mégapoles les plus corrompues du monde.

A cause de l’incompétence des politiciens, la majeure partie de l’argent investit «se perd». Conséquence: les investisseurs quittent la ville et de nombreux investisseurs potentiels, notamment des pays occidentaux, refusent d’y développer leur entreprise.

3. Lagos, Nigeria

Lagos est une ville portuaire au sud-ouest du Nigeria. C’est la plus grande ville du pays.

Avec plus de 13 millions d’habitants et près de 21 millions pour toute l’agglomération, Lagos est la ville la plus peuplée d’Afrique.

Lagos était initialement une colonie de la tribu Yorubas. Durant la colonisation européenne et l’indépendance, elle est devenue le plus important centre commercial du Nigeria.

Actuellement, la ville s’étend pratiquement sur tout le territoire de l’État de Lagos et compte un grand nombre de quartiers connectés par des autoroutes.

Cette ville s’est retrouvée dans la liste des villes les plus stressantes parce que le groupe terroriste Boko Haram y commet régulièrement des attentats faisant de nombreuses victimes.

4. Dakar, Sénégal
Dakar est la capitale, le plus grand port et la plus grande ville du Sénégal.

Dakar est le centre industriel, commercial, économique et culturel du Sénégal et de l’Afrique occidentale.

On y trouve des musées, un théâtre national, un stade, des restaurants, des cafés, une vieille ville — Médina —, de magnifiques monuments d’architecture de la période coloniale et des bâtiments modernes.

Dakar abrite des entreprises de l’industrie alimentaire, chimique, de transformation et du textile.

Dakar est le plus grand port d’Afrique occidentale et l’un des plus grands de tout le continent.

5. Le Caire, Égypte
Le Caire est la capitale de l’Égypte et la plus grande ville du Moyen-Orient. Le Caire compte près de 8 millions d’habitants — la ville est considérée comme surpeuplée.

L’économie est majoritairement détenue par le secteur public, notamment les organes du pouvoir public et l’industrie militaire. Près des deux tiers des entreprises industrielles égyptiennes se trouvent à proximité du Caire.

Les secteurs de production les plus importants sont le traitement des métaux, l’industrie du ciment et polygraphique, la production de meubles, de chaussures, de tabac et de textile.

Le Grand Caire a vu naître un grand centre de recherche et de production moderne de technologies informatiques et de communication: la « cité intelligente ».

Après les attentats dans le pays, le flux touristique qui rapportait beaucoup d’argent au budget national s’est nettement réduit.

6. Téhéran, Iran
Téhéran est la capitale et la plus grande ville d’Iran. C’est aussi l’une des plus grandes villes d’Asie.

C’est le centre administratif de la province éponyme, le centre politique, économique, de transport, commercial, financier et culturel du pays.

Le pays a été libéré de l’oppression des sanctions économiques mais le taux de pauvreté est très élevé à Téhéran.

De plus, on constate une instabilité au sein de la société et un taux élevé de criminalité et de meurtres.

Les vols, les meurtres, le blanchiment d’argent et le trafic de drogue sont des crimes typiques à Téhéran.

7. Dacca, Bangladesh
Dacca est la capitale et la plus grande ville du Bangladesh.

Dans la ville se situe la majeure partie de l’industrie du pays, centrée sur la production de jute, de coton, l’industrie mécanique ou encore alimentaire.

C’est une ville catastrophiquement surpeuplée où vivent officiellement près de 20 millions d’habitants — 30 millions officieusement.

On constate un niveau bas de développement de l’infrastructure.

La situation écologique dans la ville est alarmante à cause de l’immense quantité d’ordures, tandis que les maladies se propagent à la vitesse de la lumière à cause de la surpopulation et de la forte densité de population.

8. Karachi, Pakistan
Karachi est une ville portuaire au sud du Pakistan, le centre administratif de la province de Sind, la plus grande ville du pays et l’une des plus grandes villes du monde.

Avec une population de 12 à 18 millions d’habitants, Karachi est l’une des plus grandes villes du monde en termes de population et la 7e plus grande agglomération du monde.

C’est le principal centre financier, bancaire, industriel et commercial du Pakistan.

Après l’indépendance du Pakistan, la population de la ville a significativement augmenté car des centaines de milliers de migrants ourdouphones d’Inde, du Pakistan oriental et d’autres régions d’Asie du Sud y ont élu domicile.

C’est la plus grande et la ville la plus densément peuplée du monde. Le taux de criminalité y est l’un des plus élevés. Les kidnappings, les crimes violents et les braquages de rue sont chose courante à Karachi.

9. New Delhi, Inde
New Delhi, dans le district de New Delhi, est la capitale officielle de l’Inde. S’étendant sur 42,7 km², New Delhi se trouve sur le territoire de Delhi et abrite le siège du gouvernement de l’Inde et de New Delhi.

New Delhi est connue pour ses larges boulevards bordés d’arbres et abrite de nombreux établissements nationaux et curiosités.

Les principaux employeurs de New Delhi sont les secteurs gouvernemental et quasi-gouvernemental.

Le secteur municipal des services s’est développé grâce à la qualification élevée de la main d’œuvre anglophone, qui a attiré de nombreuses compagnies internationales.

Les principaux secteurs des services incluent les technologies informatiques, les télécommunications, les hôtels, le secteur bancaire, les médias et le tourisme.

10. Manille, Philippines
Manille est la capitale des Philippines.

La ville souffre particulièrement de la pollution due aux émissions industrielles et aux transports.

Les décharges ouvertes de déchets industriels contribuent également à l’aggravation de la qualité de l’environnement.

Plusieurs fleuves sur le territoire de la ville sont considérés comme biologiquement morts.

La principale raison des pollutions est l’infrastructure sous-développée de la ville. L’air est le plus pollué dans le quartier Ermita.

Ces derniers temps, les Philippines doivent aussi lutter contre le terrorisme. 

La méthodologie utilisée

Pour la sélection des villes de notre classement, nous avons étudié 500 zones géographiques en fonction de données relatives à la circulation, la sécurité et les problèmes de santé mentale. Cela à permis d’obtenir une classement de 150 villes, mettant en avant les villes les plus et les moins stressantes selon différentes données sur les facteurs lié à cette étude.

Afin de faire une comparaison quantitative des villes stressantes, nous avons procédé à une évaluation des données en trois étapes. Tout d’abord, nous avons classé les données brutes de la valeur plus haute à la plus basse, puis nous avons attribué un score standard basé sur leur classement de la manière suivante.  Score = 1 + 9 * ((xi-xmin) / (xmax-xmin))

Un faible score indique un faible niveau de stress, chaque nombre croissant indiquant un niveau de stress plus élevé pour ce facteur. Un score de 1 représente le moins de stress possible et 10 indique le maximum. Deuxièmement, toutes les catégories générales (Ville, Pollution, Situation Économique et Bien-être personnel) ont reçu un score global basé selon chaque sous-catégorie. Pour créer un classement complet, le score final est une moyenne pondérée de chaque catégorie générale. Voir ci-après: Score Final = 40% City + 10% Pollution + 25% Finance + 25% People

Enfin, nous avons standardisé les données pour avoir un score final réel. Notez que pour des catégories telles que Espaces Verts et Heures d’Ensoleillement, avoir un «score élevé» signifie que la ville subit un impact plus faible de ces phénomènes (Une ville avec un score de 10 pour Heures d’Ensoleillement signifie qu’ils ont rarement des journées ensoleillées.

L’étude complète est disponible sur le site www.zipjet.fr

dakarecho@gmail.com'

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

1 Commentaire

  1. Jean Paul
    20 septembre 2017 à 7 h 12 min

    Je ne vois pas ce qu’il y a de stressant à Dakar comparé à la Russie, Téhéran, Karachi, New Dehli, Baghdad, le Caire ou Kaboul. les seuls critères où je suis d’accord ce sont les salaires, le chômage, la circulation, les problèmes de santé mentale, les espaces verts, le sentiment de sécurité mais en ce qui concerne l’ensoleillement, Dakar est l’une des villes les plus ensoleillées du monde. CLassement subjectif

Laisser un commentaire