Dakar-Echo

Coup de filet majeur à la frontière sénégalo-gambienne avec la saisie de 30 Kg de cocaïne à Keur-Ayip

Coup de filet majeur à la frontière sénégalo-gambienne avec la saisie de 30 Kg de cocaïne à Keur-Ayip

Les douanes sénégalaises ont réalisé une saisie impressionnante de 30 kilogrammes de cocaïne à la frontière sénégalo-gambienne. La drogue, dissimulée astucieusement dans les cavités des portières et de la malle arrière d’un véhicule, a été interceptée lors d’un contrôle de routine. La valeur totale de la cocaïne saisie est estimée à environ 2,4 milliards de FCFA.

C’est à Keur-Ayip, un point stratégique à la frontière sénégalo-gambienne, que les autorités ont effectué cette saisie spectaculaire. Les agents des douanes, soupçonnant une activité illicite, ont décidé de mener une inspection approfondie du véhicule en question. Grâce à leur vigilance et à leur expertise, ils ont découvert les 30 kilogrammes de cocaïne soigneusement cachés dans les portières et la malle arrière.

Outre la drogue, les agents ont également mis la main sur trois fusils dissimulés dans le véhicule. Cette découverte alarmante suggère une possible implication de groupes criminels organisés, utilisant des armes pour protéger leur cargaison et leurs activités illicites. Les forces de sécurité continuent d’enquêter pour déterminer l’origine des armes et leur destination finale.

Cette saisie constitue un coup dur pour le réseau de trafic de drogue opérant dans la région. La cocaïne, dont la valeur marchande est estimée à 2,4 milliards de FCFA, était probablement destinée à être distribuée sur divers marchés de la sous-région. Les autorités sénégalaises, en coopération avec leurs homologues gambiens, intensifient leurs efforts pour lutter contre le trafic de drogue et assurer la sécurité aux frontières.

La saisie de Keur-Ayip illustre l’engagement des autorités sénégalaises à combattre le trafic de drogue. Les forces de sécurité appellent à une vigilance accrue et à une coopération internationale renforcée pour démanteler les réseaux de trafic de drogue. La collaboration entre les différents services de sécurité et les pays voisins est essentielle pour maintenir la pression sur les trafiquants et prévenir de futures opérations illicites.

Articles similaires

Laisser un commentaire