Dakar-Echo

Côte d’Ivoire : Renard peut bomber le torse

Hervé Renard est devenu dimanche le premier entraîneur à remporter la CAN avec deux équipes différentes en menant la Côte d’Ivoire au sacre continental, trois ans après avoir fait de même avec la Zambie. Et ce lundi, le technicien français a goûté à un retour triomphal à Abidjan.

Renard-beau-gosse

Au panthéon du football africain, Hervé Renard occupe déjà une place de choix. A 46 ans, le Français est devenu dimanche le premier sélectionneur à remporter la Coupe d’Afrique des nations avec deux équipes différentes. Après la Zambie en 2012, c’est la Côte d’Ivoire qu’il a menée au sacre continental à l’issue d’une finale remportée aux tirs au but (0-0, 9 t.a.b. à 8) face au Ghana.

La devise ivoirienne faite homme

C’est peu dire que celui qui a débuté en 2007 son idylle avec l’Afrique, en qualité d’adjoint de son mentor Claude Le Roy en sélection… ghanéenne, a été chaleureusement accueilli lors du retour triomphal des Eléphants, lundi à Abidjan. Une journée déclarée « fériée, chômée et payée sur l’ensemble du territoire » ivoirien par le président Alassane Ouattara, qui n’a pas manqué de féliciter Renard, comme le million d’Ivoiriens présents dans les rues de la capitale économique.

Ces éloges, l’entraîneur au parcours atypique (de Draguignan à la Côte d’Ivoire en passant par Cambridge et Sochaux) s’y est habitué. Et ces compliments ne saluent pas seulement un physique avantageux et ces muscles, habituellement cachés par une chemise blanche devenue emblématique, exhibés dimanche du côté de Bata. Aujourd’hui, ce sont surtout ses aptitudes de technicien qui sont louées par tout un peuple, heureux que ce meneur d’hommes hors pair ait fait sien la devise ivoirienne, « Union, discipline, travail », pour redorer au pas de charge le blason des Eléphants.

Digital Manager – Chef de projet chez Alixcom Dakar |
E-mail: saliou@dakar-echo.com | +221 77 962 92 15

Articles similaires

Laisser un commentaire