Dakar-Echo

Contrôle duPDS : Me Wade freine la machine « Jeune »

wadeOn vous disait hier que c’est bien la guerre de tranchées qui se poursuit encore au Parti démocratique sénégalais (PDS).

Malgré le semblant d’accalmie qu’on peut percevoir, lié au fait que les attaques semblent orientées contre le pouvoir, à l’interne, ça bouillonne encore. La preuve, la tête de la Responsable de la Commission féminine, Fatou Thiam, députée originaire de Saint-Louis, est sur la ligne de mire du camp des proches de Karim Wade qui veulent la mettre hors-circuit.

Le motif avancé, écrivions-nous, est qu’elle ne serait pas politiquement active pour occuper ce poste stratégique. La commission féminine ne serait pas animée, aucune activité ne pouvait lui être créditée ces derniers mois, dénonce-t-on.

Conséquence, le responsable de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (UJTL) Toussaint Manga qui avait remplacé Bara Gaye a déjà convoqué une réunion à la Permanence du PDS ce mercredi. Eh bien ! Coup de théâtre, la rencontre qui promettait d’être houleuse a été reportée à une date ultérieure, nous renseigne-t-on.

C’est Me Abdoulaye Wade en personne qui en a ainsi décidé, ajoute-t-on, depuis Paris où il se trouve. Beaucoup de responsables du PDS avaient déjà commencé à se parler pour sonder des dégâts collatéraux. Et des nervis avaient même commencé à être recrutés, dans des conditions obscures.

Il faut dire que les partisans de Fatou Thiam avaient fini d’affûter toutes leurs armes, ne comprenant pas qu’on veuille la débarquer sans passer par les procédures prévues par le PDS. C’est donc dans la nuit que la décision a été prise de tout reporter jusqu’à nouvel ordre. La mesure qui a été signifiée aux responsables adultes a été répercutée chez les jeunes.

Reculer pour mieux sauter ?

Malgré ce recul, Me Abdoulaye Wade, nous dit-on, ne serait pas mécontent de voir Fatou Thiam céder la place à plus… karimiste. Nafissatou Diallo en l’occurrence.

Gorgui qui aurait marqué “vu” sur le courrier qu’on lui a envoyé juste avant son voyage, a-t-il déjà choisi son camp ? Beaucoup le pensent qui estiment qu’Oumar Sarr aussi cautionne.

Une tendance qui risque de se frotter à une autre du parti avec Modou Diagne Fada et son “armée” de jeunes.

C’est dire que ça risque de saigner au propre comme au figuré et la bataille risque fort de déborder sur les adultes, car estime-t-on, les textes du parti ne permettent pas de démissionner un responsable qui n’est pas atteint par la limite d’âge.

Encore faudrait-il que cela soit validé par le bureau national et que le remplaçant soit choisi parmi les délégués. Une affaire qui risque de revenir en force dans les prochaines semaines…

Avec EnquêtePlus

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire