Dakar-Echo

Cinéma : Mbote ! remporte le trophée francophone du court métrage

des-etoiles-affiches_4715101Le jeune réalisateur kinois Tshoper Kabambi était au nombre des dix lauréats de la cérémonie des Trophées francophones du cinéma présentée par Michel Drucker le 31 octobre au Pavillon Gabriel à Paris.

Cinquième prix décerné au beau milieu de la cérémonie diffusée à travers le globe sur TV5MONDE le 3 novembre à 21 heures, dont Aïssa Maïga était la maitresse de cérémonie, le trophée du court métrage décerné à la RDC a fait la joie de plusieurs.

En effet, il a été perçu comme une nouvelle preuve que le cinéma congolais à peine sorti de l’ombre se taille désormais une place sous le soleil. À coup sûr, l’effervescence constatée depuis quelque temps dans cet univers très fécond a du bon. Surtout qu’il ya à la clé de jeunes initiatives qui n’en finissent pas de voir le jour comme les trois festivals organisés cette année. Et il se trouve justement que Tshoper Kabambi est l’initiateur de deux d’entre eux, à savoir le Festival international de cinéma de Kinshasa et Vision documentaire.

Le palmarès était assurément en phase avec l’identité multiculturelle que ne cesse de prôner TV5MONDE. Vendredi, le cinéma francophone s’est trouvé distingué dans toute sa diversité ainsi que le veut l’esprit même de la francophonie. Aussi, comme on l’aura vu sur le petit écran, la cérémonie des Trophées francophones du cinéma fut la consécration des œuvres d’origines diverses.

La RDC a donc partagé son bonheur avec le Sénégal (Des étoiles), la France (Les garçons et Guillaume, à table ! et Sur le chemin de l’école), la Belgique (Tango libre), la Suisse (Les grandes ondes), l’Algérie (Le repenti), le Maroc (Hercule contre Hermès), le Cambodge (L’image manquante) et Québec (Le démantèlement).

Il est à noter que le Sénégal et la France étaient les mieux lotis de tous mais tout particulièrement le film Des étoiles qui a glané à lui seul le trophée du rôle féminin et second rôle masculin.

Soulignons que Mbote ! était en lice avec cinq courts métrages. Dommage que Kinshasa, mboka te (Kinshasa, sacré pays) aligné parmi les longs métrages documentaires n’ait pas eu autant de chance ! Mais cette réalisation a eu le mérite de figurer parmi les finalistes soumis au vote de second tour des membres de l’Académie francophone du cinéma et du collège complémentaire constitué d’internautes cinéphiles issus de tous les horizons de la francophonie.

Par ailleurs, Tshoper Kabambi peut se réjouir que Mbote ! a été aussi vu au Sénégal. En effet, à la faveur d’une avant-première organisée en marge du XVe Sommet de la Francophonie, tous les films finalistes, à savoir les vingt-deux longs métrages et cinq courts métrages ont bénéficié d’une projection spéciale à l’Institut français de Dakar. Ces réalisations en provenance de seize pays différents y étaient à l’affiche du 6 au 15 Octobre.

Signalons qu’au départ, la sélection de l’association des Trophées francophones du cinéma comptait au total 46 œuvres dont 34 longs-métrages et 12 courts métrages.

Nioni Masela

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire