Dakar-Echo

Chelsea débute mal 2015 contre Tottenham (5-3)

Chelsea débute mal 2015 contre Tottenham (5-3)

Gareth Bale of Tottenham Hotspur and Ramires of Chelsea chase the ballChelsea a sombré sur la pelouse de Tottenham (5-3), jeudi. Les hommes de José Mourinho, qui n’avaient jamais concédé autant de but avec les Blues, doivent partager le fauteuil de leader avec Manchester City tandis que Tottenham est cinquième.

Le match: 5-3

Au coup d’envoi, l’enjeu était clair pour Chelsea, dont la place de leader était sérieusement contestée par Manchester City, victorieux plus tôt dans la journée. Après un premier quart d’heure poussif, Eden Hazard a enclenché le turbo pour enrhumer la défense adverse et toucher le poteau avant que Diego Costa ne conclue la reprise d’Oscar (18e).

Les hommes de José Mourinho étaient donc partis pour contrôler le match. L’inverse s’est produit. L’exploit d’Harry Kane (30e) a totalement relancé les Spurs et la plongée de Christian Eriksen, à l’origine du deuxième but de Rose (44e), a illustré une faille chez les Blues dans la zone axiale située devant la défense. Le positionnement défensif douteux de Cesc Fabregas et le manque d’agressivité d’Oscar et de Matic, notamment, ont donné trop de liberté aux Spurs dans les phases de transition. Et le penalty transformé par Townsend juste avant la pause a conclu un quart d’heure de feu à White Hart Lane.

Au retour des vestiaires, l’entraîneur portugais (toujours aussi râleur auprès des arbitres) a fait entrer Ramires à la place d’Oscar pour muscler son entrejeu, mais ses joueurs n’y étaient pas. Harry Kane a inscrit un doublé en se jouant de Matic (52e) avant que Chadli ne ponctue sa partie pleine par un but (78e).

Entre-temps, Eden Hazard, le meilleur Blue, avait transformé du gauche la passe de Fabregas et John Terry avait, quelque peu, adouci l’addition sur un coup franc vite joué (87e). Ce dernier but permet, au moins, à Chelsea de ne pas céder la première place à Manchester City mais de la partager.
Un homme dans le match: Harry Kane

Même s’il faut souligner la prestation collective de Tottenham, la coqueluche de White Hart Lane a réalisé une énorme partie. Harry Kane a été impressionnant physiquement et dans la répétition des efforts, à l’image de cette chevauchée de 40 mètres, balle au pied et au duel avec Gary Cahill, sans que ce dernier ne parvienne à prendre le dessus.

Au club depuis l’âge de 11 ans, l’attaquant sans cesse acclamé par le public a provoqué le penalty (45e + 3) et inscrit un doublé: une frappe des 20 mètres après un raid pour égaliser (30e) et un crochet en pivot qui a mis Matic dans le vent pour le quatrième but (52e).

Le tournant du match: l’arrêt de Lloris

Le tournant, ou plutôt l’un des tournants de cette partie spectaculaire et riche en rebondissements: Hugo Lloris a eu un arrêt à faire. Le capitaine de l’équipe de France ne l’a pas manqué.

César Azpilicueta, servi par Eden Hazard, a déboulé de son côté gauche pour enrouler une frappe du droit au sol.

Le latéral espagnol voyait déjà le ballon au fond des filets et son équipe revenir à un but de son adversaire. Mais Hugo Lloris s’est parfaitement détendu pour stopper le ballon d’une main ferme et éviter à son équipe de craindre un retour des Blues.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire