Dakar-Echo

C’est dit

C’est dit

Pour ceux qui doutaient encore de la partialité de notre Justice, le doute n’est plus permis. La preuve par les deux décisions rendues hier et qui pourraient hypothéquer les chances des candidats déclarés à la présidentielle de février 2019, Khalifa Sall et Karim Wade.

Pour ce qui concerne la Cour Suprême, on ne pouvait pas attendre grand-chose de cette juridiction si ce n’est son éternelle incompétence, une spécialité qu’elle se dispute avec le Conseil constitutionnel. Elle est toujours incompétente en tout, la maison du très allongé Badio Camara.

Sauf bien sûr quand il s’agit d’entériner les choix et décisions du Chef qui fait vivre les très hauts magistrats de cette juridiction. Magistrats à l’abri de tout souci financier et matériel. En plus de les avoir gratifiés d’une augmentation de l’âge de la retraite ! Ils ne pouvaient pas faire autrement que de se plier à la volonté du Chef malgré la clairvoyance de l’avocat général.

Karim Wade et Khalifa Sall devront donc jouer sur d’autres terrains que celui du Droit pour recouvrer leur… droit à se présenter à une élection présidentielle dans notre pays.

Hier, c’est donc la loi du Chef qui décide de reporter les Locales sans se concerter avec son opposition, qui a été dite. Il est le chef, un point un trait. C’est bien simple d’ailleurs, dans ce pays, il ne devrait plus y avoir d’opposants, tous les partis devant faire l’union sacrée et s’aligner derrière le grand timonier bien aimé de son peuple et qui construit notre bonheur.

C’est en tout cas la pensée trop simpliste du plus vieux politicien en activité et jamais repu de notre pays. Selon lui, les détracteurs de notre bien-aimé président ne devraient pas emprunter les infrastructures construites aux frais du contribuable.

Vision trop stupide d’un homme trop suffisant qui se croit intelligent. Quand un président de la République et son potentiel successeur en arrivent à ces considérations subjectives et trop terre à terre, c’est parce qu’on s’est trompé sur les choix des hommes qui nous dirigent.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire