Dakar-Echo

Ce décret 2015-1194 qui fait mal au tourisme sénégalais…250.000 FCFA pour prendre une photo

Ce décret 2015-1194 qui fait mal au tourisme sénégalais…250.000 FCFA pour prendre une photo

Peu de gens au Sénégal et de touristes le savent, mais il existe un décret qui fixe le prix des prises de vues ou vidéos dans toutes les aires protégées du Sénégal.

Il n’en fallait pas plus suite à la mésaventure arrivée à Pape Diam au parc zoologique de Hann dont la méconnaissance du fameux décret lui a coûté 100.000 francs CFA pour que les réseaux sociaux se déchainent et qualifient cette mesure d’anti promotion du tourisme intérieur comme extérieur. 

Pape Diam de raconter sa mésaventure, « Au parc on m’a fait payer sans m’avertir de l’interdiction se basant sur un décret dont la pertinence est discutable mais surtout sur cette honteuse règle qui dit que « nul n’est sensé ignorer la loi » mais nous sommes aussi interpellés ailleurs et on ne sait sur quelle base. A la place de l’indépendance, sur la corniche, sur la plage, dans les marchés devant même les bâtiments publics. Le problème c’est ce droit de capturer nos instants, notre environnement que l’on nous refuse tous les jours. Ce devoir d’informer le public qui n’est pas assumé par l’État et enfin cette violence qui est appliquée sur nous et notre matériel sans possibilité pour nous de nous faire entendre« 

En effet, le décret 2015-1194 signé par le président de la république Macky SALL, fixe les tarifs des permis d’accès aux aires protégées par catégorie et fixe le prix des prises de vue (photographie) à 100.000 FCFA (152 euros) pour les nationaux et 250.000 FCFA (381 euros) pour les touristes étrangers.

Le ministre chargé du tourisme, Mame Mbaye Niang qui faisait la promotion du tourisme sénégalais en exhortant les étrangers à venir voir les animaux au Sénégal, devra revoir sa copie car si les touristes viennent voir les animaux sans aucune possibilité de prendre des photos souvenirs, il y a fort à parier qu’ils ne viendront pas et se demandent d’ailleurs sur les réseaux sociaux pourquoi aller au Sénégal si on ne peut pas prendre des souvenirs ?

Dakarecho avait d’ailleurs effectué un reportage au parc zoologique de Hann sans être au courant de l’existence de ce décret. Vu que nul n’est censé ignoré la loi.

L’activiste Cheikh Fall demande d’en parler sur sa page facebook pour informer les autres et ne connaissait pas non plus l’existence de ce fameux décret

Voici la liste des parcs, aires, forêts, et réserves protégés au Sénégal et soumis à une forte redevance photographique

Parcs nationaux
Parc national de la Basse-Casamance (PNBC)
Parc national du delta du Saloum (PNDS)
Parc national des îles de la Madeleine (PNIM)
Parc national de la Langue de Barbarie (PNLB)
Parc national du Niokolo-Koba (PNNK)
Parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD)

Forêts classées
Forêt classée de Patako
Forêt classée de Samba Dia
Forêt de Bissine

Réserves de faune
Réserve de faune du Ferlo Nord (RFFN)
Réserve de faune du Ferlo Sud (RFFS)
Réserve spéciale de faune de Guembeul (RSFG)
Réserve de Faune de Ndiael (RSFN)

Aires marines protégées
Aire marine protégée de Bamboung (AMP)
Aire marine protégée de Casamance (AMP)
Aire marine protégée de Joal (AMP)
Aire marine protégée de Mbour (AMPM)
Aire marine protégée de Saint-Louis (AMP)

Parcs zoologiques
Parc forestier et zoologique de Hann (PFZH)

Réserves naturelles
Réserve écologique expérimentale de M’bour
Réserve naturelle communautaire de Palmarin
Réserve naturelle de Popenguine (RNP)
Réserve naturelle d’intérêt communautaire de la Somone
Réserve ornithologique de Kalissaye (ROK)
Réserve sylvo-pastorale de Doli
Réserve communautaire de Palmarin
Réserve de Fathala
Réserve de Bandia

dakarecho@gmail.com'

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

2 Commentaires

  1. sebflachs@gmail.com'
    spacecowboy
    11 février 2018 à 10 h 37 min

    Tout est bon pour faire un billet comme d’habitude… Aucune vision sur le long terme, aucune vision touristique… C’est quoi ce decret arbitraire ? Partout dans le monde on a le droit de filmer ou de photographier à condition que l’appareil ne soit pas sur pied.
    Sauf bien entendu les zones restreintes pour des raisons de sécurité. Mais pour le reste… C’est juste du racket. Et le touriste que se fait racketter une foi, il revient plus.
    j’en profite pour dire, c’est pas l’érosion ou crise économique qui fait fuire le touriste… C’est le prix du billet et ce genre de racket stupide.

  2. henry
    10 février 2018 à 19 h 42 min

    Ce sont pas des parcs que vous avez au senegal mais des mouroirs pour animaux donc c’est normal de faire payer les pauvres touristes qui sont pris pour des …pigeons. Quelle manque de vision

Laisser un commentaire