Dakar-Echo

Carences

Carences

Quel pays ! Après une présidentielle chaotique qui a vu la réélection du président Macky Sall, plutôt que de se remettre au travail après pratiquement deux ans de campagne électorale, on se retrouve dans des discussions stériles.

Des messieurs et dames qui veulent être présents à la table du Conseil des ministres font tout pour se faire entendre. Ils tentent de nous faire gober que la victoire de leur champion, c’est grâce à eux et personne d’autre.

On peut les croire dès lors qu’ils ont sorti leurs chéquiers pour la bonne cause. Ils attendent les dividendes de leurs bonnes actions. Dans ce jeu de à qui tuera l’autre, la presse est mise à contribution.

Des traitres auraient armé les ennemis du Chef. Bien sûr, il faut se garder de les nommer. Trop simpliste. Devant un tribunal, l’on peinerait de sortir les preuves de telles arguties.

On discute également sur le sexe des anges. Pardon, pour savoir si le Chef devra faire un autre mandat présenté comme celui de trop. Bien entendu, c’est le tailleur du Chef qui a ouvert la boite de pandore.

Plutôt que d’être catégorique, il y est allé de son « En principe». Ah, le jeune loup! On attend la voix du Chef ! Pendant que ça discute politique et postes, le pays est malade !

Ceux qui devraient prendre certaines décisions sont en hibernation. Depuis quelques jours une couche de poussière enveloppe le pays.

Aucune réaction des autorités surtout du ministre de la Santé qui aurait pu initier des actions de sensibilisation et de prévention. Les asthmatiques peuvent crever, ce n’est pas la priorité des autorités.

Et ce n’est pas tout! Les « Lions » du football cherchent désespérément un terrain pour recevoir les Malgaches. Elle est assurément à nos portes l’émergence quand on sait que le Sénégal ne dispose même pas d’un seul stade fonctionnel !

Articles similaires

Laisser un commentaire