Dakar-Echo

CAN 2015: La Côte d’Ivoire sur le toit de l’Afrique

cote_divoireAprès son succès en 1992, la Côte d’Ivoire a remporté sa 2e Coupe d’Afrique des nations, ce dimanche en finale aux dépens du Ghana (0-0, 9 tab à 8). Il s’agit de la 2e aussi pour son sélectionneur français, Hervé Renard, après celle gagnée avec la Zambie en 2012.

Le match : 0-0 (9-8 t.a.b.)

Fermée, engagée, cette finale (0-0, 9-8 t.a.b.) a offert durant 120 minutes bien plus de duels aériens et autres imprécisions techniques que d’occasions capables d’enthousiasmer le public de Bata. Les défenseurs centraux ont constamment pris le dessus sur des attaquants – Bony et Gervinho côté ivoirien, Appiah et Gyan pour le Ghana – qui ont semblé sans jus.

Après un premier quart d’heure dominé par les hommes de Hervé Renard et marqué par deux mauvais gestes (une semelle de Serey Die sur l’entrejambe de Wakaso puis une de Gyan sur le pied de Bailly), ce sont les Black Stars qui ont frôlé l’ouverture du score.

Atsu (23e) puis André Ayew (36e) ont touché le poteau de Barry Copa. Les deux équipes se sont ensuite tendues, préférant rester en bloc plutôt que de prendre des risques. Le scenario d’une finale se jouant aux tirs-au-but s’est lentement dessiné. Et cette séance a, elle, tenue toutes ses promesses, s’étirant jusqu’au dixième tireur.

Les Ghanéens ont rapidement mené 2-0 après les échecs de Bony et Tallo. Puis les Ivoiriens sont revenus à égalité, Acquah et Acheampong se ratant. Copa Barry a finalement offert la victoire à son équipe, sortant la tentative du gardien ghanéen Braimah avant de marquer son tir-au-but.

Le joueur : Copa Barry a fait le spectacle

Et dire qu’il n’a dû sa présence sur le terrain qu’à l’absence de Gbohouo… Copa Barry a été l’homme de cette finale, et surtout de la séance de tirs-au-but. Mi-guignol, mi-génie, le gardien s’est écroulé par terre en pleine séance, mimant une blessure, avant de s’avancer tant bien que mal sur sa ligne de but.

Ayew n’est pas tombé dans le bluff, l’ajustant d’un plat du pied. Barry a ensuite stoppé le tir de son homologue Braimah. Il s’est alors de nouveau roulé par terre, avant d’aller transformer lui-même le tir au but de la victoire.

Le tournant : les frappes sur le poteau des Ghanéens

Les Stéphanois avaient connu les poteaux carrés de Glasgow en finale de Coupe des clubs champions 1976, les Ghanéens se souviendront de ceux de Bata. D’une frappe enroulée, Atsu a en effet trouvé le montant de Barry (26e). Puis Ayew, d’un tir excentré, en a fait de même (36e). Leur chance était passé.

Le chiffre : 2

La Côte d’Ivoire a remporté ce dimanche sa deuxième CAN. La première avait été acquise en 1992 face au… Ghana (0-0, 11-10 t.a.b.). C’est également le deuxième sacre de l’entraîneur français Hervé Renard, titré avec la Zambie en 2012.
coupe_afrique_ci
Y.S.

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire