Dakar-Echo

Bilan de la bataille rangée entre la garde rapprochée du PUR et les militants de l’APR, 1 mort et plusieurs blessés

Bilan de la bataille rangée entre la garde rapprochée du PUR et les militants de l’APR, 1 mort et plusieurs blessés

De violents affrontements ont éclatés ce matin du lundi 11 Février 2019, à Tambacounda au quartier Dépôt, entre la garde rapprochée du PUR et des militants de l’APR.

Tout est parti d’une histoire d’affiches de campagne déchirées. Les « Puristes » voulant apposer le logo « PUR » de leur candidat Issa Sall sur un mur qui était déjà aux couleurs de l’APR. Une situation qui avait dans un premier temps donné lieu à quelques échauffourées et éclats de voix entre les deux camps. Une tension vite maîtrisée par les uns et les autres pour éviter que le pire ne survienne.

C’est une heure plus tard, que les choses ont dégénéré au moment où la caravane reprenait la route pour faire cap sur Bakel. Les militants apéristes s’en sont ouvertement pris à quelques membres de la presse, leur intimant l’ordre de dégager les lieux. On dénombre pour le moment huit journalistes blessés dont trois ont été évacués à l’hôpital.

C’est à ce moment que la garde rapprochée du PUR s’est interposée pour préserver l’intégrité physique des journalistes.

L’affrontement partira de cet incident, entre jets de pierre, coups de gourdin, barre de fer, machettes la confrontation sera sans merci au quartier Dépôt de Tamba. Bilan un homme appartenant à l’APR a été déclaré mort des suites de ses blessures. Il s’agit de Ibou Diop âgé d’une trentaine d’années. D’autres sources parlent d’une autre personne décédée des suites de ses blessures

La caravane du PUR ayant quitté la ville, les militants de Benno se defaussent sur les journalistes. En plus des nombreux blessés notés, le bus qui les transportait et qu’ils ont dû quitter pour sauver leur vie, a été incendié.

Pour l’heure certains axes routiers sont présentement barrés par des pneus brûlés, le cortège du PUR reste toujours bloqué dans la circulation en attendant que les forces de l’ordre ne ramènent les choses à la normale…

Articles similaires

Laisser un commentaire