Dakar-Echo

 »Banel et Adama », un film de Ramata Toulaye SY, dans la sélection officielle du festival de Cannes 2023

 »Banel et Adama », un film de Ramata Toulaye SY, dans la sélection officielle du festival de Cannes 2023

Le film  »Banel et Adama » de la réalisatrice franco-sénégalaise Ramata Toulaye Sy a été retenu dans la sélection officielle de la 76e édition du festival de Cannes en France, prévue du 16 au 27 mai prochain.

La liste des 16 films en compétition officielle a été dévoilée jeudi lors d’une conférence de presse animée par le délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux, en présence de la nouvelle présidente du festival, Iris Knobloch.

« Banel et Adama » est le premier film da la cinéaste sénégalaise. Il « est à la lisière de l’expérimentation » et « offre un cinéma tout à fait fort et singulier […] », a annoncé le délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux.

Il ajoute que Ramata Toulaye Sy est la deuxième jeune cinéaste sénégalaise qui vient en compétition officielle au festival de Cannes, après la cinéaste Mati Diop en 2019.

« Atlantique », le film que cette dernière avait présenté sur la problématique de l’émigration, avait remporté le Grand prix du jury du festival de Cannes.

Selon Thierry Frémaux, pour l’édition 2023, au total deux-mille films ont été visionnés par les différents comités de sélection du festival, ce qui selon lui « prouve la vitalité du cinéma mondial » et signifie que « de partout on veut faire des films ».

Il note en particulier « l’éclosion » de jeunes cinéastes tout en se félicitant de « la forte présence du continent africain surtout de réalisatrices » à cette 76e édition du festival de Cannes.

Le film « Banel et Adama » est le premier long métrage de Ramata Toulaye Sy, qui a aussi réalisé « Astel », un court métrage multiprimé à travers le monde et qui a remporté le Tanit de bronze lors des dernières Journées cinématographiques de Carthage en Tunisie.

« Banel et Adama » raconte une histoire d’amour impossible dont l’action se déroule au Fouta, terroir traditionnel du nord du Sénégal.

« Le film raconte une histoire d’amour presque impossible dans le Fouta où les traditions et les valeurs traditionnelles mettent une pression à un jeune couple qui veut vivre son amour. C’est une histoire entre modernité et tradition chez les Peuls au Fouta », explique Souleymane Kébé, l’un des producteurs de ce film.

Se disant « très fier » de voir ce film sélectionné à Cannes, il relève que la particularité de cette œuvre réside dans l’usage de la langue pulaar et la participation d’acteurs non professionnels.

Le film a été entièrement tourné à Podor et dans les villages environnants, avec essentiellement des techniciens sénégalais.

« Tous les postes ont été occupés par des Sénégalais sauf trois personnes, à savoir le chef opérateur, la scripte et le gestionnaire. Cela nous rend encore plus fiers de porter ce film pour le Sénégal », a-t-il commenté.

« C’est un film sénégalais qui va représenter le Sénégal mais il y a aussi [que] des coproducteurs français et maliens » ont contribué à sa réalisation, souligne Souleymane Kébé.

L’Afrique sera par ailleurs représenté dans cette sélection officielle de Cannes 2023 par le film « Les filles d’Olfa » de Kaouther Ben Hania de la Tunisie.

Les Etats-Unis et l’Italie sont les pays les plus présents dans cette sélection.

Voici la liste des films retenus par la sélection officielle

1 – « Club Zero » de Jessica Hausner

2 – « The Zone of Interest » de Jonathan Glazer

3 – « Fallen Leaves » d’Aki Kaurismaki

4 – « Les Filles d’Olfa » de Kaouther Ben Hania

5 – « Asteroid City » de Wes Anderson

6 – « Anatomie d’une chute » de Justine Triet

7 – « Monster » de Hirokazu Kore-eda

8 – « Il Sol Dell’Avvenire » de Nanni Moretti

9 – « La Chimera » d’Alice Rohrwacher

10 – « Les Herbes sèches » de Nuri Bilge Ceylan

11 – « L’Eté dernier » de Catherine Breillat

12 – « La Passion de Dodin Bouffant » de Tran Anh Hung

·13 – « Rapito » de Marco Bellochio

14 – « May December » de Todd Haynes

15 « Firebrand » de Karim Aïnouz

16 « The Old Oak » de Ken Loach

17 « Banel et Adama » de Ramata-Toulaye Sy

18 – « Perfect Days » de Wim Wenders

Articles similaires

Laisser un commentaire