Dakar-Echo

Bahreïn: affrontements entre police et manifestants à Manama

Bahreïn: affrontements entre police et manifestants à Manama

manif_bahreinDes heurts ont opposé jeudi à Bahreïn, pour la cinquième soirée consécutive, la police anti émeute à des manifestants qui réclament la libération du chef de l’opposition chiite dans ce royaume du Golfe allié de Washington, ont rapporté des témoins.

Contrairement aux jours précédents, où les manifestations se déroulaient dans des villages chiites de la banlieue de Manama, les affrontements de jeudi ont éclaté en début de soirée, après la prière, autour de la mosquée Mumen dans le centre de la capitale bahreïni, ont indiqué des témoins.

La police anti émeute a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires, et il y a eu des blessés et des arrestations, de même source. Les magasins ont aussitôt fermé.

Cheikh Salmane, 49 ans, chef de file du mouvement Al-Wefaq (« L’entente »), a été arrêté dimanche dernier à Manama. Il est accusé d’appel à la haine et à la violence dans ce royaume à majorité chiite dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa.

Lundi soir, il a été formellement inculpé « d’incitation à un changement de régime par la force, par des menaces et des moyens illégaux », et placé en détention pour 7 jours.

L’Iran a exigé sa libération, et les Etats-Unis ont exprimé leur « profonde préoccupation ».

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire