Dakar-Echo

Bada Lô, le faux businessman voulait régler son séjour au Radisson Blu avec une carte bancaire frauduleuse

Bada Lô, le faux businessman voulait régler son séjour au Radisson Blu avec une carte bancaire frauduleuse

Bada Lo, âgé de 30 ans, domicilié à Liberté 6 extension, a été appréhendé par les hommes du commissaire Bodian du Point E pour des faits d’escroquerie sur des cartes bancaires frauduleuses qu’il utilisait pour payer ses séjours dans les hôtels.

Le soi-disant commerçant disant s’activer dans le commerce de véhicules entre la France et le Sénégal a été déféré au parquet.

L’étau a commencé à se resserrer devant le mis en cause quand le manager du Radisson BLU a été saisi par un de ses employés voulant lui faire part de ses doutes à propos d’une carte bancaire d’un client logeant dans l’hôtel.

Lequel aurait voulu régler la facture de son séjour de quatre jours avec ladite banque qui semblait frauduleuse. En communiquant avec le soi-disant Roberto Manuel, la personne dont le nom figure sur la carte bancaire, le manager s’est vite rendu compte que la voix qu’il entendait n’était pas celle d’un Portugais.

Et malgré l’anglais qu’elle parlait, l’accent sénégalais se faisait sentir facilement. Ayant de véritables soupçons sur le client Bada Lo et la carte établie au nom de Roberto Manuel, une personne supposée établie en France et présentée comme étant le collègue du mis en cause, le chef de sécurité de l’hôtel a averti la hiérarchie avant d’informer la police.

Interrogé à son arrivée au commissariat, le soi-disant professionnel de la vente des voitures a nié les faits qui lui sont reprochés. Il a juré ses grands dieux que la carte est bien régulière et qu’il est à son troisième séjour dans cet hôtel avec toujours le même moyen de paiement.

Les enquêteurs ont constaté que sur la photo de la carte bancaire de Roberto Manuel, qui est un Blanc, il y avait des doigts d’une personne de race noire tenant la photo.

Le caractère frauduleux de la supposée signature de Roberto Manuel figurant sur le formulaire n’est pas la même que celle apposée sur le passeport du sieur Bada Lô.

Ayant découvert que la carte est frauduleuse, le manager de l’hôtel a porté plainte pour exiger le paiement de la facture de séjour à l’hôtel s’élevant à cinq cent trente-quatre mille six cents (534.600) francs.

Saisie par les hommes du commissaire Bodian, la banque émettrice a envoyé des messages à la banque SGBS établissant le caractère frauduleux de la carte bancaire, de la copie du passeport du sieur Manuel Roberto établi en France, ainsi que celle des photos des cartes incriminées.

Il ressort que la carte Eurocard-Mastercard que le mis en cause utilisait pour payer son séjour à l’hôtel est frauduleuse.

Le présumé escroc a tenté de joindre son ami en appel via WhatsApp en vain. Après la prolongation de sa garde à vue de 48 heures dans les locaux du commissariat du Point E pour les besoins de l’enquête, Bada Lo a été déféré au parquet pour les faits d’escroquerie à la carte bancaire.

Mamadou SY (Stagiaire)

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire