Dakar-Echo

Auf Wiedersehen: l’Allemagne battue par la Corée du Sud 0-2

Auf Wiedersehen: l’Allemagne battue par la Corée du Sud 0-2

Incroyable : l’Allemagne, championne du monde en titre, quitte la Coupe du monde 2018 au premier tour, humiliée 2 à 0 par la Corée du Sud mercredi.

Une élimination qui confirme la malédiction qui frappe les tenants du titre mondial, incapable d’enchaîner quatre ans après. Une tendance qui a autant touché l’Allemagne que l’Espagne, la France ou l’Italie au XXIe siècle.

L’Allemagne faisait partie des équipes favorites du Mondial 2018 : championne du monde en 2014, demi-finaliste de l’Euro 2016 et victorieuse de la Coupe des confédérations en 2017, elle avançait avec une solide assurance pour se succéder à elle-même sur le trône mondial. Mais pourtant aucune équipe n’a pu conserver son titre depuis le Brésil 1958-1962… Une série noire étonnante qui se poursuit et qui prouve bien que se maintenir au plus haut niveau à quatre ans de distance est assez compliqué, voir devenu impossible.

Brésil, France, Italie, Espagne éliminés aussi au 1er tour
En 1966, le Brésil a perdu son titre dès le premier tour en Angleterre. Après avoir battu la Bulgarie (2-0) au premier match, la Seleçao de Pelé tombe devant la Hongrie (3-1) puis le Portugal (3-1). Une sortie de route qui arrivée de même façon à la France en 2002, après une défaite (Sénégal 0-1) et un match nul (Uruguay 0-0) puis une nouvelle défaite, face au Danemark (0-2).

Fiasco aussi pour l’Italie en 2010 en Afrique du Sud : la Squadra Azzurra championne du monde 2006, enchaîne deux nuls (Paraguay, Nouvelle-Zélande) et une défaite contre la Slovaquie (3-2) pour disparaître prématurément à son tour. Et c’est encore de manière plus expresse, en 2014, que l’Espagne, tombe de son piédestal, puisqu’elle a perdu ses deux premiers matches au Brésil (Pays-Bas 1-5, Chili 0-2), une sorte de record en la matière pour la Roja !

L’Argentine a échoué de peu
En 1970, au Mexique, l’Angleterre a passé le premier tour mais elle a retrouvé en quart de finale l’Allemagne, son adversaire de la finale de 1966. Menant 2-0, les Anglais ont été poussés à une prolongation fatale avec un but acrobatique de Gerd Müller.

En 1974, le Brésil ne parvient pas à sortir du second tour, devancé par les Pays-Bas qui les battent 2-0 dans un match faisant office de demi-finale, le dernier de leur poule en fait. Même schéma quatre ans plus tard, pour les Allemands cette fois : ils sont devancés par les Pays-Bas, mais aussi par l’Italie au second tour en Argentine et ne peuvent accéder à la finale. Et en 1982, l’Argentine est bloquée elle aussi avant les demi-finales, par un « groupe de la mort » lors du second tour, où malgré Maradona elle perd contre l’Italie (1-2) puis contre le Brésil (1-3).

En 1986, l’Italie dit adieu à son titre dès les 8es de finale, battue par la France de Platini à Mexico (2-0). En 1990, pour la première fois depuis 1962, une équipe victorieuse du Mondial quatre ans plus tôt se hisse de nouveau en finale : c’est l’Argentine. Mais exsangue et malgré tout le génie de Diego Maradona, elle s’incline 1-0 devant l’Allemagne de Matthäus, sur un penalty sévère en fin de match. Le Brésil, en 1998 réédite cette performance, en allant jusqu’en finale mais chutant alors devant la France (3-0).

Allemagne et Brésil stoppés en quarts en 1994 et 2006
En 1994, l’Allemagne semblait en mesure d’aller loin à nouveau après son titre italien. Mais à New York, alors qu’elle menait 1-0 face à la Bulgarie de Stoitchkov, la Mannschaft a fini par perdre (2-1). Élimination surprise aussi en quart de finale pour le Brésil en 2006, sorti par la France de Zidane irrésistible à Francfort (1-0).

C’est dur d’être un champion du monde en titre, les Allemands de Joachim Löw étaient prévenus !

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire