Dakar-Echo

Au Sénégal, l’opposition engage le bras de fer avec le gouvernement, un plan de guerre concocté

meeting_opposition3Le Front patriotique pour la défense de la République a concocté un programme de combat à dérouler au courant du mois de mars.

Au menu : Des journées nationales d’actions et de protestations au niveau de tous les départements, des journées «villes mortes» mais aussi des grèves générales.

Le mois de mars sera très chaud pour Macky Sall et son gouvernement. Du moins si on se fie au programme que veut dérouler le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR).

En effet, la Conférence des leaders du Front a examiné et adopté ce lundi le rapport présenté par le président de la commission chargée de l’organisation, Abdoulaye Mamadou Guissé.

Il lui a été demandé de finaliser «en urgence» le «programme de combat» du FPDR, dont les grands axes ont été définis : Il s’agit entre autres d’organiser des journées nationales d’actions de protestation au niveau tous les départements du pays, d’un meeting national ; d’une marche nationale à partir de la Place de l’Indépendance ; de journées «villes mortes» et grève générale, à organiser avec tous les secteurs en lutte contre la politique gouvernementale.

«Toutes les composantes et structures du FPDR doivent se tenir prêtes en vue des grandes offensives qui s’annoncent dès le mois de mars», informent les leaders du Front.

Au sujet de la tournée «économique» en Casamance, l’opposition estime que le régime de Macky Sall, au lieu de s’occuper des urgences de l’heure, «n’a rien trouvé de mieux que de consacrer une semaine entière à de vaines opérations de débauchage de responsables de l’opposition en Casamance».

L’opposition d’affirmer que «des sommes monstrueuses sont mobilisées pour la corruption de certains responsables politiques locaux». Mais, renchérit le FPDR, «ce sera peine perdue car les populations de la Casamance et du Sénégal tout entier ont définitivement vomi le régime corrompu et incompétent de Macky Sall».

A ce sujet, le FPDR «exprime sa solidarité fraternelle» avec l’UCS, le PDS et Bokk Gis-Gis, «qui sont les principales victimes de cette opération malsaine de corruption et de débauchage».

Georges Nesta DIOP

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire