Dakar-Echo

Au moment où le PDS et l’APR se crêpent le chignon, le PS fait son petit bonhomme de chemin

psLe climat délétère que connait l’espace politique, avec les attaques et contre-attaques tous azimuts dont font l’objet le parti présidentiel, à savoir l’Alliance pour la République (APR), et le Parti démocratique sénégalais (PDS), ne perturbe en rien l’élan du Parti socialiste (PS).

Dans la dynamique de la reconquête du pouvoir, Ousmane Tanor Dieng et compagnie, sans tambour ni trompette, redonnent un nouveau souffle au parti dans l’ensemble du territoire sénégalais, à travers la mise sur pied des bureaux de l’union des coordinations communales.

Décidemment, la fin de la récréation est sonnée dans le camp du parti politique de feu le président Léopold Sédar Senghor. Le Parti socialiste (Ps), ne lésine pas sur les moyens pour se donner un nouveau souffle en prélude de l’élection présidentielle prochaine.

Cela, en dépit du climat tendu que connait l’espace politique, ces derniers temps, surtout avec l’approche de la date du délibéré du procès contre Karim Wade et co-prévenus, le lundi 23 mars.

En effet, au moment où le parti présidentiel, notamment l’Alliance pour la République (APR), cherche à légitimer les poursuites judiciaires contre Karim Wade et co-prévenus, le Parti démocratique sénégalais (PDS) et ses alliés pour leur part, remuent ciel et terre pour faire libérer le fils de l’ancien chef de l’Etat.

En même moment, le Ps fait son petit bonhomme de chemin tout tranquillement.

En réalité, depuis l’appel lancé à l’ensemble des composantes du parti pour relever ensemble les défis, par Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général des ‘’Verts de Colobane’’, le samedi 20 décembre dernier à Dakar, lors de la session inaugurale de son Comité Central, le PS semble prendre un sérieux élan vers la «reconquête du pouvoir».

Un peu partout dans le pays, le parti de feu Léopold Sédar Senghor sonne la remobilisation. Hier seulement, à savoir le mardi 17 mars dernier, des délégations du PS et de la LD, conduites par leurs deux secrétaires généraux, Ousmane Tanor Dieng et Mamadou Ndoye s’étaient rencontrées, au siège de la formation socialiste, à Dakar, pour «un large échange de points de vue sur la situation nationale et internationale».

Pas plus tard que le wee-kend dernier, le PS a procédé à l‘installation du bureau de l’union des coordinations communales de Ziguinchor (Sud). Le président de la section de Boucotte Nord- Kobiténe, Joseph Mendy, a été porté à la tête de ce bureau, en présence des militants des 14 sections réunies dans les 3 coordinations communales que compte la région de Ziguinchor.

Par ailleurs, Ousmane Tanor Dieng a tenu à préciser, le samedi dernier à Mbour, en marge d’une réunion avec les sections socialistes de la coordination départementale, que son parti «a un agenda que personne ne pourra troubler».

Même s’il se refuse de se prononcer sur la candidature du PS à l’élection présidentielle prochaine, arguant qu’il y a un temps pour travailler et un autre pour battre la campagne, M. Dieng a fait savoir que «la structure appropriée va être mise en branle, mais ce qui est le plus important c’est d’être prêt pour tous les cas de figure possible. Nous, nous avons appris, auprès de Senghor et de Diouf, l’organisation et la méthode». Ce qui prouve à satiété la sérieuse dynamique de «reconquête du pouvoir» entreprise par le PS.

En outre, le patron des socialistes a saisi l’occasion lors de la cérémonie d’installation du nouveau bureau du Mouvement des élèves et étudiants socialistes (Mees), le samedi 14 mars dernier, pour appeler la jeunesse socialiste à descendre à la base pour massifier le parti. Pour lui, le mot d’ordre au niveau du Parti socialiste, c’est la sensibilisation, l’animation, la mobilisation et la massification.

Un mot d’ordre, vraisemblablement pris très au sérieux par les militants, que se soit à Ziguinchor, Saint Louis, Thiès, Mbour, etc.

Partout au Sénégal les instances départementales et les Unions régionales se réorganisent. En tout cas, le PS est dans l’optique «d’ouvrir une nouvelle page de l’histoire de notre Parti», pour reprendre Tanor Dieng. Les socialistes comptent élargir leurs bases au Sénégal et à l’Extérieur, occuper le terrain politique, tout comme former leurs militants.

Jean Louis Verdier- Bloggeur- Rédacteur en chef Digital -Paris
E-mail: dakarecho@gmail.com Tél (+00) 33 7 51 10 29 13

Articles similaires

Laisser un commentaire