Dakar-Echo

Après la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall, les internautes sénégalais crient leur indignation

Après la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall, les internautes sénégalais crient leur indignation

L’Assemblée nationale du Sénégal a levé, samedi soir à Dakar, l’immunité du député-maire de Dakar, en prison depuis mars 2016 dans l’affaire de la gestion de la caisse d’avance de la ville de Dakar. 125 députés ont voté pour et 23 ont voté contre.

Khalifa Sall avait refusé d’être entendu par la commission parlementaire chargée de statuer sur sa levée d’immunité qui voulait l’auditionner en prison puisque selon ses avocats la justice lui a toujours refusé cette immunité parlementaire.

Cette décision va ouvrir la voie à un procès où il devra comparaitre pour s’expliquer sur les accusations de dépenses « non justifiées » .

Cette décision de la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa SALL a également provoqué l’ire voire l’incompréhension des internautes qui n’ont pas hésiter à s’en prendre à l’Assemblée Nationale Sénégalaise et à manifester leur indignation notamment sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Les réactions tant outrées que scandalisées se suivent et se ressemblent sur les fils de l’actualité.

D’abord Madior Sylla, qui ne comprend pas qu’on puisse lever l’immunité parlementaire de Khalifa SALL au coeur de la nuit, pour lui c’est une honte.

Free Khalifa, un mouvement de soutien crée pour soutenir le maire de Dakar parle de théâtre et d’acharnement et donne rendez vous aux citoyens au procès pour Khalifa Sall qui est victime d’une élimination politique au vu et au su de tous !

Abondant dans le même sens, Petit Berger exprime son dégoût des hommes politiques et dit qu’ils sont tout sauf bons, sans penser aux conséquences, sans réfléchir.

Oumar Sow, dénonce ce jour triste pour notre démocratie, qu’il est loin d’être socialiste mais ce que Khalifa Sall subit est une vraie injustice au vu et au su de tous.

Moustapha Guirassy, ancien ministre déplore la capacité d’indignation de la société sénégalaise qu’elle est en train de perdre. Pour lui l’Assemblée Nationale a failli à sa mission en levant l’immunité parlementaire de Khalifa Sall et regrette également que la presse ne doit pas être neutre, qu’elle doit jouer son rôle de quatrième pouvoir quand il s’agit de dire où se situe la vérité tout en s’insurgeant contre la condamnation apparemment inéluctable de Khalifa Sall.

Faisant dans l’humour, Aboubakrine Ndiaye se demande à son tour comme Madior Sylla pourquoi attendre jusqu’à 22 heures pour demander l’immunité de Khalifa Sall comme le font les saï-saï (vagabonds ou petits brigands)

Nango Seck estime, pour sa part que soutenir Khalifa SAll est une question de principe et que le Sénégal doit rester un état de droit./

L’activiste politique Soya Diagne sur facebook parle des 125 diables (en parlant des députés) qui vont servir Khalifa SALL à leur sanguinaire dictateur

Sur Facebook, Chérif Ndiaye compare les députés à un troupeau de singes faisant leur comédie et que « l’histoire se souviendra des résistants et non des collabos. Et dire que certains vont retourner au près de leurs familles et ils vont dormir sur leur deux oreilles.  Pendant ce de temps vous sacrifiez la vie d’un autre père de famille qui croupit en prison loin de sa femme et de ses enfants. Toute cette mascarade juste pour éliminer un potentiel adversaire politique. Vous n’avez ni honneur ni dignité. Vous ne méritez pas de sièger au nom du peuple. Vous finirez tous sans exception dans les bas fonds de l’histoire comme les rats d’égout que vous êtes.  Votre chef a certes le pouvoir, l’armée,la police, les marabouts et les fonds politiques mais sachez que seul le pouvoir de Dieu est éternel. »

Pour Pape Yese, cette levée d’immunité est une honte pour des hommes comme Tanor, Moustapha niasse et Macky Sall et que l’histoire retiendra leurs noms.

Alfred Gomis sur Twitter, parle de honte, d’indignation et de tristesse après la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa SALL.

Pour Hassan Dia, cette assemblée nationale est une honte

Jean Louis Verdier – Rédacteur en Chef Digital – Paris- Dubaï – China
dakarecho@gmail.com – Tél (+00) 33 6 17 86 36 34

Articles similaires

Laisser un commentaire